Le Sénégal, pays de Senghor, bastion de la négritude, a des enfants de la République qui aiment l’universalité culturelle et les contes et proverbes outre-Atlantique. C’est le cas du premier ministre et du ministre des Affaires Etrangères.

Tout s’est passé lors de la clôture du 4ème forum de Dakar sur la Paix et la Sécurité en Afrique…

Sidiki Kaba, ministre des Affaires étrangères a sauté les « contes d’Amadou Koumba » de Birago Diop pour aller chercher une version américaine des « feux de brousse ».

Et le premier ministre, Mahammed Boun Abdallah Dionne, a oublié les proverbes de « Amkoullel, l’enfant peul » d’Amadou Hampaté Ba pour aller citer un proverbe chinois…

Regardez Sidiki l’américain et Momo le chinois…

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here