Modern technology gives us many things.

La Soprim n’a pas détruit 50 maisons mais…200

La Soprim est dans de beaux draps…Elle a annoncé avoir détruit 50 maisons…Mais c’est archi-faux selon les victimes des démolitions de la Cité Grand Standing à Thiès qui ont commis Me El Hadji pour porter leur combat devant la justice.

En effet la Soprim est accusé d’avoir détruit plus de 200 maisons qui appartenaient à de paisibles citoyens mais aussi à des militaires, policiers et gendarmes qui ont servi avec honneur leur pays…Mamadou Massaly, le porte-parole des victimes de la Soprim annonce un sit-in sur les lieux avec une grève de la faim jusqu’à ce que la Soprim paye pour ses erreurs…Et Maître El Hadj Diouf, l’avocat compte poursuivre la Soprim…Suivez la vidéo du jour empruntée à nos confrères de Thiès24

Précisions de la Soprim

Suite aux démolitions de certaines maisons construites sur le titre foncier 6515 TH à Thiès appartenant à la SOPRIM, le Conseil d’Administration de cette société élargi à ses conseillers tient à apporter des précisions face à la désinformation grandissante servie à travers les média par certains occupants illégaux ainsi que par d’autres, à des fins inavouées.
Dans cette affaire, et pour éclairer l’opinion, il ne s’agit ni plus ni moins que de l’application d’une décision de justice rendue par la Cour d’Appel de Thiès, confirmant une première décision favorable à la SOPRIM rendue par le tribunal régional de la même ville. Cette exécution a été effectuée après que toutes les sommations d’usage aient été faites par voie d’huissier ainsi que par la DSCOS. Ce contentieux ne concerne donc guère l’Etat encore moins son Chef cités à tort.
Contrairement à ce qui a été dit ou écrit, les « maisons » détruites ne dépassent pas une cinquantaine. En réalité, d’ailleurs, il ne s’agissait que de constructions légères et toutes inhabitées

Les commentaires sont fermés.