Modern technology gives us many things.

Tops/Flops de la soirée de Ligue 1 : Toulouse et Gradel enchaînent, le VAR fait toujours parler

Toulouse qui signe un troisième succès consécutif, premières victoires pour Angers, Caen et Nantes ou encore l’EAG de Kombouaré en grande difficulté… Retrouvez les Tops et les Flops de la rédaction à l’issue du multiplex de la 4e journée de Ligue 1.

Tops

Toulouse inarrêtable

Ce TFC est surprenant ! Peu auraient misé sur un tel début de saison de la bande d’Alain Casanova. D’autant que, lors de la première journée, Toulouse s’était lourdement incliné au Vélodrome (0-4). Depuis ? Trois victoires en autant de rencontres. Lors du derby face à Bordeaux (2-1), face à Nîmes le week-end précédent (1-0) et ce soir, à Guingamp (2-1), après avoir été réduit à dix contre onze pendant plus d’une heure. Une solidité qui permet aux coéquipiers de Max-Alain Gradel (voir ci-dessous) de grimper sur le podium, en troisième position, avant la réception de l’AS Monaco dans quinze jours.

Angers, Caen et Nantes débloquent le compteur

Aucune de ces trois équipes n’avait remporté un succès depuis le début de saison. Le SCO a disposé de justesse du LOSC (1-0), pourtant troisième avant la rencontre, et s’adjuge ses premiers points (trois défaites en trois rencontres jusqu’à ce soir). Le Stade Malherbe a stoppé la série de Dijon (0-2), qui avait fait le plein et aurait pu rejoindre le PSG en tête du classement. Pour sa première avec le club normand, Claudio Beauvue a inscrit le but du break en fin de rencontre. De son côté, le FCN est allé chercher un précieux succès à la Meinau (3-2).

Max-Alain Gradel encore décisif

Il avait déjà permis au TFC de s’imposer face à Nïmes (1-0), la semaine dernière, en convertissant son penalty en fin de rencontre. Max-Alain Gradel a récidivé ce samedi soir. L’Ivoirien a ouvert le score en ajustant de près Johnsson, le portier guingampais. Il a ensuite botté le coup franc à l’origine du deuxième but de son équipe, inscrit par Sangaré. Décisif, une fois de plus.

Flops

Guingamp s’enfonce

Toujours pas le moindre point pour les hommes d’Antoine Kombouaré en ce début de saison. Quatre défaites en autant de rencontres. Pourtant, à domicile face à Toulouse, l’occasion était belle ce samedi soir de briser la série et de se relancer. Mais l’EAG a payé son inefficacité et un début de match catastrophique. En encaissant deux buts en douze minutes, le club breton ne s’est pas facilité les choses. Et malgré la réduction du score de Marcus Thuram juste avant la pause (45 ), n’a jamais pu refaire ce retard. Conséquence ? Guingamp est bon dernier de Ligue 1. Prochaine échéance : un déplacement au Vélodrome, dans quinze jours. La trêve internationale ne risque pas d’être de trop.

Reims et Strasbourg chutent de nouveau

Le club champenois avait réalisé un parfait début de saison, en dominant Nice puis Lyon (1-0 dans les deux cas). Depuis, les hommes de David Guion se sont inclinés à deux reprises. La semaine dernière, lourdement, à Amiens (1-4). Et ce samedi soir, à domicile, face à Montpellier (0-1), après avoir cruellement manqué d’efficacité. Strasbourg, de son côté, avait débuté par un succès à Bordeaux (0-2) et n’était pas passé loin de faire de même face à l’ASSE (1-1), n’étant rejoint qu’en fin de rencontre. Depuis, même constat. Deux défaites en autant de rencontres. A Lyon (0-2) et ce soir contre Nantes (2-3).

Le VAR fait toujours parler

Il va falloir s’y habituer. Le VAR n’est pas infaillible. La preuve ce samedi soir, lors de la rencontre opposant Strasbourg à Nantes (3-2 pour le FCN). A 1-1, Strasbourg aurait pu obtenir un penalty. Une situation litigieuse que Monsieur Thual n’a pas choisi de sanctionner. Sur le contre, Lucas Evangelista, d’une belle frappe puissante, a permis aux «Canaris» de prendre l’avantage (2-1). Une décision qui fait débat. L’arbitre de la rencontre a été hué par la Meinau et le FC Nantes est retourné aux vestiaires avec un court avantage. Un tournant de ce match.

Les commentaires sont fermés.