Modern technology gives us many things.

La requête de Benzema à Deschamps

Interrogé longuement par le quotidien sportif L’Équipe, Karim Benzema a livré ses quatre vérités concernant le traitement spécial dont il bénéficie de la part de Didier Deschamps.

“Si j’estime que c’est bien pour la sélection de rappeler Karim, je le ferai. Il s’est passé ce qu’il s’est passé, mais je n’ai pas de rancœur envers lui. D’autres joueurs ont pu faire des déclarations déplacées à mon encontre et ça ne m’a pas empêché de les reprendre. Une sélection, ce n’est pas ‘lui, je l’aime, lui, je ne l’aime pas’. L’institution est au-dessous de tout. Je fais seulement des choix sportifs en me demandant s’ils vont dans l’intérêt de l’équipe de France. Et il demeure l’un des meilleurs attaquants français”.

Dans son dernier entretien accordé au journal Le Parisien en mars dernier, Didier Deschamps une fois encore sur un cas qui ne cesse pas de faire débat en France : celui de Karim Benzema.

Bientôt un tête-à-tête ?

Toujours écarté de la sélection depuis la fameuse affaire de la sextape, l’international tricolore n’a donc plus porté le maillot des Bleus, et est donc passé à côté de l’Euro, comme des premiers matches qualificatifs pour la prochaine Coupe du Monde, depuis. Et de son côté, le buteur tricolore a été invité à s’exprimer – entre autres – sur le sujet, dans une longue interview donnée dans L’Équipe.

“Ce qui serait bien de la part de Didier Deschamps, ce serait de me donner des explications. Si c’est pour le foot, c’est pour le foot. Si c’est pour autre chose, c’est pour autre chose. Mais qu’on me le dise en face, dans les yeux. Parce qu’on dit aussi que je suis toujours sélectionnable. Ça peut durer deux minutes, une explication. Ce n’est pas compliqué. Mon taf est d’être bon et performant sur le terrain. Les faits sont là dans ce domaine. Mais on ressort des choses qui n’ont rien à voir avec l’essentiel pour se justifier.

Tout cela ne tient plus, au bout d’un moment. C’est vrai que ce serait plus facile aujourd’hui de dire : j’arrête. Ça arrangerait aussi beaucoup de monde que je prenne cette décision. Mais je reste à la disposition de l’Équipe de France. Le sélectionneur le sait. Sportivement, je suis quasiment au maximum”. 

90min

Les commentaires sont fermés.