Modern technology gives us many things.

Ces règles qui ont changé l’histoire du football

Les règles du football n’ont pas toujours été les mêmes qu’aujourd’hui, même si, étonnamment, elles ont subi peu de modifications depuis leur création. En 1863, la Football Association se réunit à la Freemason’s Tavern dans le centre de Londres et édicte les règles qui seront les bases du jeu pour les siècles à venir. Certaines d’entre elles furent adaptées au cours des années et changèrent radicalement la manière de jouer ainsi que l’histoire du football.

1866 – Les passes en avant autorisées

Cette règle différencie définitivement le football du rugby. Les joueurs peuvent enfin diriger leurs passes vers l’avant à condition qu’il y ait au moins trois joueurs de l’équipe adverse entre le possesseur de balle et le goal sans qu’il y ait de hors jeu. Il faut dire qu’en 1848, lorsque deux étudiants de l’Université de Cambridge rédigent un essai de réglementation, les joueurs pouvaient toujours tenir le ballon à la main. Règle qui sera interdite au moment où on autorise les passes vers l’avant.

1891 – Institution du penalty

Fondé sur une attitude de noblesse et d’élégance, qui caractérisent tout vrai gentleman, la sanction des fautes commises lors des matches n’intervient que tardivement lorsque le jeu devient de plus en plus agressif. C’est pourquoi, le coup de pied de la mort, ne fait son apparition qu’en 1891, pour sanctionner une faute volontaire commise sur l’équipe adverse.

En 1902 apparaît la surface de réparation et le point fixe depuis lequel le penalty sera tiré. C’est dire si le suspense grimpe d’un cran lorsque ces face à face focalisent l’attention de tout un public.

1891 – Apparition des arbitres

Si deux arbitres se tenaient historiquement en dehors du terrain et ne devaient intervenir que si une solution n’était pas trouvée par discussion entre les capitaines des équipes, ce ne sera plus le cas à partir de 1891. Et heureusement car ces palabres pouvaient durer un petit temps! L’arbitre peut désormais exclure les joueurs et accorder penalties et coups francs. Les arbitres se tenant le long des lignes de touche deviennent alors “les juges de touche”.

1925 – Le hors-jeu

On l’a vu, les règles du hors jeu étaient au départ très contraignantes et elles furent assouplies en 1925, permettant deux défenseurs au lieu de trois entre l’attaquant et le but, puis en 1990, en laissant celui-ci se positionner sur la même ligne que l’avant dernier défenseur. Aujourd’hui, un joueur est hors jeu si le joueur se trouve au delà du ballon et de l’avant dernier défenseur lorsque la passe est enclenchée par son coéquipier. Une belle progression qui permit notamment d’augmenter le nombre de buts.

1970 – Invention des cartons jaunes et rouges

Les cartons jaunes et rouges furent inventés par un arbitre anglais, Ken Aston, qui se serait inspiré des feux de signalisation. Le jaune pour l’avertissement et le rouge pour la sanction. Toujours est-il que l’objectif était de signaler clairement les décisions de l’arbitre au public et de calmer un peu les tentatives de négociations des joueurs suite à son coup de sifflet, et compréhensible par tous, indépendamment de la langue. Toujours est-il qu’aujourd’hui, quelle que soit la langue, tout le monde sait de quoi il s’agit.

1970 – Le remplacement des joueurs blessés

Cela peut paraître interpellant mais lors du premier siècle du football, les joueurs blessés restaient sur le terrain. La seule exception permettant de positionner un remplaçant lors d’un match était lors de l’absence d’un des joueurs titulaires. À la suite de la coupe du monde de 1970, l’entraîneur peut faire appel à un remplaçant puis, quelques années plus tard, à trois comme dans le système actuel. Une modification qui permet de préserver les joueurs mais aussi de faire apparaître une dimension plus tactique.

2014 – Première introduction de l’arbitrage électronique

Version soft du fameux arbitrage vidéo qui crée la polémique, l’arbitrage électronique permet de savoir exactement si le ballon a franchi ou non la ligne de but et d’en avertir les arbitres via un signal sur leur montre connectée.

Et pour la suite?

Les propositions ne manquent pas, encore faut-il les tester et se mettre d’accord pour les valider. Certaines sont déjà d’application pour les joueurs amateurs comme la possibilité d’un quatrième remplacement ou l’exclusion temporaire, pendant laquelle un joueur sortira seulement dix minutes avant de revenir dans le jeu. Mais celle qui fait le plus de remous est sans nul doute l’arbitrage vidéo qui changera radicalement le football.

7sur7.be

Les commentaires sont fermés.