Modern technology gives us many things.

La règle d’un quatrième changement en prolongation testée cet été

L’International Football Association Board (IFAB) a validé la possibilité d’un quatrième changement en cas de prolongation lors des compétitions de football.

Cet été, les entraîneurs des sélections nationales pourront effectuer un quatrième changement en cas de prolongation lors de la Coupe du Monde en Russie. L’International Football Association Board (IFAB), l’organisme qui gère les lois du football, a en effet validé cette mesure lors de son congrès annuel samedi dernier. Cela veut dire que chaque fédération pourra désormais appliquer ce nouveau règlement.

Un quatrième changement en cas de prolongation était en effet une demande de nombreux techniciens, professionnels ou amateurs, afin notamment de pallier à la possible blessure d’un joueur. Mais pas seulement. Cela permettrait aussi de pouvoir s’adapter à la physionomie d’un match au-delà du temps réglementaire.

Mais si le test sera effectué par la FIFA cet été en Russie, ce nouveau règlement ne pourra être appliqué sur les autres compétitions que lorsque les différentes instances l’auront validé. Pour la Fédération Française de Football, et donc la coupe de France, il faut que soit voté en assemblée générale. Si les Ligues et Districts veulent aussi appliquer – ou mettre à l’essai – cette disposition, il faudra que ce soit voté en comité de direction puis en assemblée générale.

Si ce nouveau règlement peut paraître intéressant, notamment dans le monde amateur, il ne pourra donc pas être appliqué avant la saison 2019-2020. Au plus tôt… et surtout s’il existe une volonté de le mettre en place.

Footamateur

Les commentaires sont fermés.