Modern technology gives us many things.

PSG : « j’arrive avec l’enthousiasme d’un enfant » les 8 Déclarations à retenir de la conf de Gianluigi Buffon

0

Souriant et armé de son charisme habituel, Gianluigi Buffon a répondu aux questions des journalistes présents pour sa présentation à la presse, lundi à l’auditorium du Parc des Princes. L’occasion notamment de mettre les choses au clair sur sa motivation et son état de forme.

Gagner la Ligue des Champions ? Ce serait de la folie d’y penser tout de suite ?

C’est l’une des questions majeures qui accompagne l’arrivée de Buffon au PSG

L’international italien  vient-il pour remporter la Ligue des Champions, seul trophée majeur qu’il manque à sa collection en club ? 

« Ce n’est pas l’obsession du PSG, c’est tout simplement un trophée intéressant, a-t-il tout de suite mis au clair.  Il y a une ambition de résultats importante, mais en début de saison, ce serait de la folie d’y penser. Et on n’est pas fous ici. » Une manière de ne pas mettre trop de pression sur les épaules du club et  sur les siennes.

Personne ne m’a dit que j’allais être titulaire

L’arrivée du portier italien pose naturellement la question de l’avenir de Kevin Trapp et Alphonse Areola, tant la place de titulaire semble être réservée au désormais ex-joueur de la Juventus Turin. Mais l’intéressé l’a joué sport. « J’ai toujours été numéro un à Parme, à Turin et en sélection italienne. J’ai toujours gagné le droit d’être titulaire sur le terrain. C’est ça le sport, c’est ça la compétition. » Pas sûr qu’il doute très franchement de son statut dans la Capitale.

J’arrive avec l’enthousiasme d’un enfant

40 ans. Un âge où il n’est pas commun, même pour un gardien, de s’offrir un dernier challenge dans un top club européen. « J’ai une énergie, je sais quel est mon état physique, a-t-il prévenu. Beaucoup de joueurs sont encore très forts à 34, 35 ans, ce qui était impensable il y a 15 ans. Mais aujourd’hui, je ne vois pas pourquoi un gardien de 40 ans ne peut pas connaître des moments importants. »

Quand est-ce que j’arrêterai ? J’ai arrêté de faire ce genre de calculs

Paris en pré-retraite, Buffon ?

Certainement pas. Alors la question de la fin de sa carrière, le natif de Carrare ne veut plus se la poser. « A 30 ans, je me suis dit que je pouvais encore jouer un ou deux ans… Ce n’est pas la bonne question à se poser. Cela me mettrait dans une position négative. J’arrêterai quand mon corps me le dira. » Le niveau du néo-Parisien la saison prochaine nous en dira un peu plus.

Je n’aime pas le confort

Légende vivante en Italie et particulièrement du côté de la Juventus Turin, Buffon aurait pu tranquillement terminer sa carrière de l’autre côté des Alpes. Mais l’homme aime avant tout les challenges. « J’ai joué 10 ans à Parme, 17 ans à la Juve. J’avais créé une zone de confort considérable à la Juve. J’ai toujours cherché les défis. J’aime cela en tant que joueur et que personne. »

Matuidi m’a encouragé à venir à Paris

Parmi ses anciens coéquipiers chez les Bianconeri figure un joueur qui connaît très bien la maison parisienne pour y avoir passé six ans. Un joueur nommé Blaise Matuidi, qui n’a pas hésité à pousser le champion du monde à rejoindre l’écurie francilienne. « Il y a de l’empathie très forte entre Matuidi et moi. Il m’a dit : ‘Paris a besoin d’une personne et d’un joueur comme toi’ ». A partir de là, la décision n’a été que plus facile pour l’Italien. « J’ai beaucoup d’estime pour lui, donc je l’ai écouté. »

Neymar ? Tout le monde connaît des moments difficiles

Buffon ne rejoint pas que le PSG. Il rejoint également la superstar Neymar, blessé durant toute la fin de saison dernière eéliminé dès les quarts de finale du Mondial avec le Brésil. « Si on arrive à faire face à ces moments, cela permet de progresser considérablement. Neymar peut bien réagir après cette déception. Il peut rentrer avec une rage et une envie de gagner. Cela va être positif pour le club. », a rassuré l’Italien.

J’étais surpris que le PSG n’arrive pas à progresser comme il l’aurait souhaité

Alors que Paris plafonne quelque peu en Ligue des Champions ces dernières saisons, Buffon a évidemment été interrogé sur la force du projet auquel il vient d’adhérer. « Je pense qu’il faut toujours du temps pour évoluer comme on le souhaite. Depuis quelques années, Paris a de grandes ambitions, il y a une progression continue et l’identité du club sur le terrain dépend beaucoup de l’entraîneur. ». Un discours somme toute assez similaire à celui de sa nouvelle direction.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.