Modern technology gives us many things.

Pour Neymar, le retour contre le Real c’est terminé !

Touché dimanche lors du Classico contre l’OM, Neymar semble bien loin de pouvoir tenir sa place pour le match retour de Ligue des Champions face au Real Madrid. Le Brésilien souffre d’une entorse de la cheville droite ainsi que d’une fracture d’un os du pied.

 

Neymar ne sera pas du match retour face au Real Madrid la semaine prochaine comme l’explique un médecin du sport interrogé par RMC. En effet, pour Roland Krzentowski il ne faudrait pas loin d’un miracle pour voir le capitaine de la Seleçao fouler la pelouse du Parc : « le repos sera le traitement. Mais on est là largement au-delà des huit ou dix jours qui nous séparent du match. Une réparation osseuse, c’est cinq-six semaines », explique-t-il. Rappelons que si le PSG veut créer l’exploit il faudra qu’il puisse compter sur tous ses éléments à 100%. Avec une défaite 3-1 au match aller, les joueurs de la capitale doivent s’imposer avec 2 buts d’écart afin de se qualifier pour les quarts de finale de la C1.

 

« Il reste à savoir l’importance de la lésion »

 

Le médecin du sport nous éclaire sur cette blessure : « Neymar est touché au niveau du 5e métatarsien. C’est l’os le plus extérieur du pied. C’est un os sur lequel s’insère un tendon. C’est le muscle qui permet de faire un extérieur du pied. Dans la torsion de cheville qu’a eue Neymar, c’est une hypothèse que le tendon ait tiré sur son insertion osseuse et créé cette lésion. Le problème, c’est de savoir si cette image a été vue à la radiographie simple ou à l’IRM, qui est beaucoup plus précise. Petite fissure peut dire petite lésion. Il reste à savoir l’importance de la lésion. Mais s’il y a une lésion osseuse associée à l’entorse de la cheville, ce n’est pas un très bon pronostic, en tout cas pour les jours qui viennent. Il faut qu’il se repose. Il faut encore que l’image soit cohérente avec l’examen clinique. Cette lésion osseuse se rajoute à la blessure. Et en plus, elle dépend d’un muscle moteur du pied, nécessaire à la pratique du football. Ce n’est pas un petit muscle accessoire, dont on peut se passer. Donc le pronostic n’est pas bon ». A annoncé avec tristesse Roland Krzentowski.

sport.fr

Les commentaires sont fermés.