Modern technology gives us many things.

Mondial U20 : l’Angleterre bat l’Italie et file en finale

L’Angleterre rejoint le Venezuela en finale du Mondial U20 après sa victoire face à l’Italie (3-1) un après avoir été éliminé par cette même Squadra azzurra à l’Euro U19.

Menée d’entrée, l’Angleterre a su réagir pour éliminer l’Italie 3-1 jeudi à Jeonju et s’offrir une finale de Coupe du monde des moins de vingt ans face au Venezuela. C’est une revanche pour les Anglais qui s’étaient inclinés il y a un an contre les Italiens, en demi-finale de l’Euro U19. Le prometteur attaquant Dominic Solanke a inscrit un doublé (66e, 88e), entrecoupé d’un but d’Ademola Lookman (77e).

Dimanche, la bataille pour le titre sera inédite. Le Venezuela n’a encore jamais disputé de finale de Mondial, toutes catégories confondues. Quant à l’Angleterre, c’est la première fois qu’elle atteint ce stade de la compétition dans la catégorie U20. Lors de la demie, elle a pu compter sur ses joueurs phares, Solanke, décisif, comme pendant le quart contre le Mexique (1-0) et Lookman, qui avait inscrit un doublé en 8e contre le Costa Rica (2-1).

L’Angleterre avait pourtant été pris à froid par le but précoce de Riccardo Orsolini, sa cinquième réalisation du tournoi. Une petite faute anglaise, un coup franc joué rapidement pour lancer dans la profondeur Andrea Favilli, une remise subtile, et voilà Orsolini idéalement servi pour conclure du pied gauche (2e).

Un peu sonnés en première période, les Anglais ont semblé complètement relancés après la pause, avec une succession de frappes, tantôt à côté, tantôt boxées par le gardien Andrea Zaccagno. Sur un centre d’Ojo, cette fois mal repoussé par le portier italien, Solanke a repris le ballon de volée pour égaliser (66e).

Ils ont ensuite enchaîné à l’image du but de près de Lookman (77e) et de la frappe de loin de Solanke (88e), mal négociée cette fois par Zaccagno. Les individualités, supérieures côté anglais, auront donc pris le dessus sur l’organisation italienne. Le sélectionneur de la Nazionale Alberigo Evani avait prévenu : par rapport à l’Euro, les “Anglais se sont améliorés sur le plan tactique”, disait-il. Ils l’ont prouvé lors de la rencontre avec un deuxième acte largement en leur faveur.

Ouest-france

Les commentaires sont fermés.