Modern technology gives us many things.

Mondial 2026 : pour l’emporter, le Maroc compte sur l’Afrique

Candidat déclaré à l’organisation du Mondial 2026, le Maroc a organisé sa première conférence de presse pour présenter son projet mardi à Casablanca. Pour obtenir l’organisation de l’événement, le Royaume mise sur le soutien du continent africain.

Candidat déclaré à l’organisation du Mondial 2026 depuis le mois d’août dernier, le Maroc a présenté sa candidature en grande pompe mardi à Casablanca en présence du président du comité d’organisation, Moulay Hafid Elalamy, du président de la Fédération (FMRF) Fouzi Lekjaa, et du ministre de la Jeunesse et des Sports Rachid Talbi Alami. Alors que la candidature commune des Etats-Unis, du Canada et du Mexique semble disposer d’une longueur d’avance pour remporter la mise, le pays des Lions de l’Atlas ne veut rien lâcher.

Nous allons mettre toute notre énergie, notre dossier est et sera irréprochable. Certains disent qu’on a pris du retard, mais nous sommes capables d’une remontada,” a lancé Elalamy, alors que le Maroc accueille actuellement le CHAN, l’équivalent de la CAN pour les joueurs locaux. “La FIFA sait que nous sommes capables de réaliser de grandes compétitions. La stabilité de notre pays pour les investisseurs est un atout. Le Maroc est à 14 km de l’Europe et le fuseau horaire joue en notre faveur. Le fan de football va découvrir un pays tolérant, authentique, et passionné de football.

Un nouveau système de vote plus favorable ?

Notre candidature ne sera pas seulement marocaine, elle sera africaine“, a souligné le dirigeant. “De 1930 à 2030, cela fait 100 ans, le continent africain n’a organisé qu’un seule fois la Coupe du monde (l’Afrique du Sud en 2010). Il ne doit pas rester à la marge“, a ajouté Lekjaa. Pour la première fois, chacune des associations membres de la FIFA va voter pour désigner le pays-hôte le 13 juin prochain. 104 voix seront nécessaires et l’Afrique en compte déjà 53 à elle seule, surtout que le président de la CAF, Ahmad, a appelé à soutenir massivement le Maroc. Tous les espoirs sont donc permis… D’ici-là, le Royaume doit présenter son dossier à la FIFA le 16 mars avant d’accueillir une visite d’inspection en avril.

Après ses échecs en 1994, 1998, 2006 et 2010, le Maroc espère bien que cette année sera la bonne. “Le Maroc est mobilisé en entier. Ce n’est pas une candidature de figurant, c’est une vraie candidature !“, a souligné Elalamy. Avec une équipe de 70 personnes spécialement dédiée à ce projet et avec le recours au cabinet anglais Vero communications, qui a notamment conseillé la candidature de Paris pour les Jeux Olympiques 2024, le Royaume a mis tous les atouts de son côté. Le compte à rebours est lancé !

afrik-foot.com

Les commentaires sont fermés.