Le milieu de terrain de Manchester City et ex-capitaine de la Côte d’Ivoire tente de sensibiliser l’opinion sur la lutte contre racisme dans le football, et notamment en Russie où se déroulera la Coupe du monde dans un an. S’il craint un « gros bordel », Yaya Touré propose ses services pour aider la Fifa et le gouvernement russe.

PARTAGER