Modern technology gives us many things.

Ça passe pour la Colombie et le Japon, le fair-play fatal au Sénégal

Pas très inspirée, la Colombie est tout de même parvenue à accrocher la première place du groupe grâce à sa victoire face au Sénégal (1-0) conjuguée à la défaite du Japon face à la Pologne (0-1). Le Sénégal qui a fait un match quasi parfait, simplement surpris sur corner, est éliminé sur base du fair-play. Le Japon, qui a pris moins de cartons, accompagne la Colombie en huitièmes de finale.

Les matches

Le nombre de cartons pris. Voilà ce qui élimine le Sénégal et prive le continent africain d’un représentant en huitièmes de finale. C’est dur pour Kouyaté et ses coéquipiers qui ont fait le match qu’ils devaient faire. Une seconde de concentration supplémentaire sur un corner et on les retrouvait au tour suivant.

La Colombie, longtemps virtuellement éliminée, a poussé un petit “ouf” de soulagement aux alentours de l’heure de jeu quand Jan Bednarek a ouvert le score pour une Pologne qui n’avait plus rien à jouer, si ce n’est son honneur et son rôle d’arbitre. Mission accomplie.

Le joli coup de tête de Yerry Mina 15 minutes plus tard a permis aux Cafeteros de prendre la première place du groupe, un statut conservé jusqu’au coup de sifflet final. Impressionnante lors du deuxième match de groupe, la Colombie a bien galéré.  Les Diables ne doivent pas craindre cette équipe qu’ils affronteront s’ils terminent deuxièmes de la poule G. Ce qui semble être leur souhait, mais aussi celui des Anglais avant l’ultime journée du groupe H. Et maintenant?

L’homme du match

Yerry Mina
Le buteur qui a permis à la Colombie de respirer un peu plus. Dans un match fermé où les fautes ont davantage plus que les idées, le défenseur a à nouveau libéré ses partenaires. Pour rappel, il avait déjà inscrit le premier but des siens face à la Pologne. Pas mal pour un “réserviste” qui n’avait même pas disputé le match d’ouverture face au Japon.

Le fait marquant

Le penalty refusé au Sénégal
En première période, alors que le marquoir affiche toujours 0-0, Mané est taclé dans le rectangle alors qu’il s’apprête à placer le cuir à côté d’Ospina. La faute de Sanchez est sanctionnée par l’arbitre qui désigne le point de penalty  avant de se raviser après avoir visionné les images.

On a tout de même l’impression qu’il y a un contact avec l’adversaire avant que le ballon ne soit touché. Une phase difficile à trancher, mais qui va sans doute laisser un goût amer aux Sénégalais.

La statistique

6
C’est le nombre de cartons pris par les Sénégalais depuis le début du tournoi. Soit une moyenne de deux par match. Ce n’est pas exagéré, mais pourtant suffisant pour les éliminer. Le Japon, qui a écopé de quatre cartons, présente pour le reste un bilan totalement identique (4 points, 4 buts marqués et 4 encaissés).

7sur7.be

Les commentaires sont fermés.