Modern technology gives us many things.

Mondial 2018 : le Portugal et Ronaldo éliminés

L’Uruguay a obtenu son billet pour les quarts de finale de la Coupe du monde en venant à bout du Portugal (2-1, Cavani x2, Pepe). Auteur d’un doublé exceptionnel, Edinson Cavani a été l’homme du match dans ce duel qui aura tenu toutes ses promesses. Seul bémol: l’attaquant du PSG a dû sortir à la suite d’une blessure musculaire. Intraitable (ou presque) en défense grâce au duo Godin-Gimenez notamment, la Celeste a fait preuve d’une efficacité redoutable. Elle sera opposée à la France en quarts de finale: ça promet! Pour le Portugal et Ronaldo, le Mondial s’arrête en huitièmes de finale. Si ce n’est sur le but de Pepe, l’équipe de Fernando Santos n’est pas parvenue à contourner le mur de l’Uruguay, qui n’avait pas encore encaissé de but jusqu’ici.

Le match

On annonçait un match extrêmement fermé entre deux équipes à caractère défensive, ce n’est pas vraiment ce scénario auquel on a eu droit. Dès le début de match, l’Uruguay a trouvé l’ouverture via Cavani, idéalement servi par Luis Suarez. El Matador trompait de la tête (ou était-ce de la joue?) le pauvre Rui Patricio. Assurément l’un des plus beaux buts du Mondial dans sa confection. Après la pause, le Portugal égalisait sur une tête de Pepe, aujourd’hui actif au Beskitas, quasiment sur sa première véritable opportunité du match. Mais il était écrit que c’était la soirée d’Edinson Cavani. L’attaquant du PSG redonnait quelques instants plus tard l’avantage à son équipe d’une superbe frappe enroulée du pied droit. Un petit bijou qui vaut de l’or pour l’Uruguay. Le Portugal a poussé en fin de match pour égaliser mais la défense uruguayenne n’a pas rompu.

L’homme du match

Alors qu’on annonçait un duel entre CR7 et Luis Suarez, c’est Edinson Cavani qui a volé la vedette à ses deux compères. Exceptionnel à la finition et dans la générosité, l’attaquant du PSG a livré une prestation hors norme, marquée par un superbe doublé. D’abord une tête dans la lucarne en début de match, puis une frappe enroulée pour offrir la victoire à la Celeste. Cavani en est à 45 buts inscrits en 105 sélections, une moyenne de rêve. Sorti sur blessure en deuxième période en grimaçant, l’avant-centre a sans doute payé les efforts physiques considérables consentis.

Le fait marquant

On l’a évoqué ci-dessus, c’est le seul point noir de la soirée pour l’Uruguay: la blessure d’Edinson Cavani. Touché au mollet gauche, El Matador a dû quitter le jeu après son deuxième but, très sportivement raccompagné par… Cristiano Ronaldo. Le visage marqué par la douleur, Cavani a mimé le geste d’une contracture musculaire en sortant, ce qui n’augure rien de bon pour les quarts de finale. L’Uruguay retient déjà son souffle…

© epa.
© photo news.

Les commentaires sont fermés.