Modern technology gives us many things.

“Mbappé a mis un coup de vieux à Messi, Ronaldo ou Neymar”

Youri Djorkaeff estime que l’évolution du jeu de Kylian Mbappé le place, déjà, parmi les plus grands du football.

Alors que la France va disputer une nouvelle finale de Coupe du Monde, dimanche contre la Croatie (17h00), Youri Djorkaeff a donné son opinion sur les Bleus de Didier Deschamps dans un entretien accordé à ‘Sport 24’.  Pour lui, cette équipe a de grandes qualités et a su monter en puissance durant la compétition. En outre, le Champion du monde 1998 a fait l’éloge de Kylian Mbappé.

Une surprise en regardant les Bleus ? 

“Leur maturité, alors qu’ils n’ont aucune expérience ! (Rires) Les deux exemples marquants, ce sont Pavard et Hernandez, que le grand public ne connaissait pas avant le Mondial. Bluffant. C’est paradoxal, mais je pense que la force des Bleus, c’est qu’il n’y ait pas de leaders annoncés avant la Coupe du monde. Chacun a été obligé de s’imposer, de se faire violence pour le bien du groupe.”

Mbappé, au niveau des plus grands 

“Aujourd’hui, il y a Mbappé et les autres. Pour moi, il a amené son jeu dans une dimension qui l’installe aux côtés des plus grands. À lui de continuer comme ça. Il est au service du collectif, amène sa folie, fait des différences hors norme. Quand tu vois Messi, Ronaldo ou Neymar qui sont pratiquement obsolètes par rapport à ce que fait Mbappé (sourire)… Il leur a mis un coup de vieux. Je suis content, car c’est ça, le football. Il a encore des étapes à franchir, mais il sera le meilleur joueur du monde. Je suis impressionné par son jeu sans ballon, ce qu’il fait à la perfection.”

La patte Deschamps 

“Elle est très visible. Il a pris de la maturité en changeant sa façon de faire. Je l’ai trouvé très proche des joueurs, je le vois dans les accolades, les poignées de mains. Ce n’est pas seulement de la com’ quand ils louent ses qualités. C’est réel, c’est fort. Ça veut dire tellement de choses.”

La France championne du Monde 2018 ? 

“Oui. Toute la France les voit sur le toit du monde. On sera 66 millions de Français à pousser derrière eux, à se mettre en transe, à les encourager. Les vagues de sympathie dans toute la France, cela rappelle tant de souvenirs, de bonheur, de partage. À eux de jouer.”

Les commentaires sont fermés.