Modern technology gives us many things.

Lutte… Drapeau du Maire de Bignona, Lamine Keita vise un festival international de lutte simple

La finale du tournoi de lutte sans frappe doté du drapeau du Maire de Bignona a eu lieu Dimanche. Cet événement qui est inscrit désormais dans l’agenda sportif départemental est l’un des rendez-vous les plus attendus notamment du monde de la lutte. Chaque édition du drapeau du Maire est occasion pour montrer que la lutte reprend sa place dans l’activité sportive de département de Bignona. Avec cette ampleur, le devoir des pouvoirs publics est d’accompagner la dynamique en imaginant des stratégies de nature à permettre à cette frange de la jeunesse de ne pas se sentir laissée en rade par l’autorité. C’est pour raison et pour tant d’autres que le Maire de Bignona tient beaucoup à ce tournoi. Des jeunes lutteurs viennent de partout du département et des autres régions du pays très motivés car ils reçoivent des cachets inédits par rapport à ce qu’ils ont l’habitude de gagner au niveau régional. Cela a permis à Mamadou Lamine Keita d’être convaincu qu’il faut donner à ce tournoi le cachet qu’il mérite en l’élargissant davantage. Il vise alors l’organisation de grand festival international de lutte traditionnelle à Bignona pour accueillir non seulement plus de lutteurs du département mais aussi d’autres qui viendront des régions du Sénégal et de la sous-région africaine à l’image de ce qui se fait ailleurs. Cette ambition du Maire a réjoui les jeunes lutteurs qui trouvent dans cette volonté du député maire de Bignona une belle tribune qui leur est offerte pour qu’ils puissent s’affirmer. L’organisation d’un évènement de cette dimension exige un cadre approprié. Voilà pourquoi le Maire de Bignona veut mettre l’accent sur les infrastructures et les moyens qu’il faut pour donner plus de chance aux jeunes lutteurs.
L.BADIANE pour xibaaru.com

Les commentaires sont fermés.