Modern technology gives us many things.

Ligue 1-France : L’OL arrache un triste point à Caen

Caen 2-2 Lyon

Buts : Beauvue (53e) et Oniangué (73e) pour Caen // Fekir (45e) et Mendy (88e) pour Lyon

Une équipe qui fait du surplace sur le plan comptable, un coach qui cristallise les tensions et toute une institution dans la tourmente : c’est dans cette atmosphère anxiogène que Moussa Dembélé a découvert ses nouveaux quartiers après s’être mis d’accord avec Jean-Michel Aulas en toute fin de mercato. Pour sa première sous la liquette du septuple champion de France, l’attaquant formé au PSG n’a pas été en réussite, et a en prime vu son club trembler au moment de relancer son compteur de points. Tout ça face à une équipe de Caen en infériorité numérique à partir de la 55e minute et qui n’avait pas grand-chose à offrir d’autre qu’une bonne dose d’envie. Pas simple.

Lyon petit bras

Dès l’entame, les tricoteurs du Rhône s’amusent. Pas Casimir Ninga : parti de la ligne médiane, le Tchadien laisse Marcelo sur place le long de la touche, mais bégaie face à Anthony Lopes (8e). Le déchet technique se fait sentir, les fautes lyonnaises s’enchaînent sur Beauvue – qui fête sa première titularisation avec Malherbe – ou Crivelli, et les visiteurs se font bien pâles en l’absence de Memphis Depay, laissé au repos après sa grosse trêve internationale.

Bizarrement lancé dans un boulevard par Lucas Tousart avec Moussa Dembélé à ses côtés, Bertrand Traoré fait n’importe quoi alors que le but ou la passe décisive lui tendaient les bras (25e). Une tentative lointaine mais travaillée de Fayçal Fajr oblige Lopes à se coucher (41e), puis Fekir sort enfin de sa boîte au moment où Lyon revient dans le rythme : après une faute d’Oniangué sur Houssem Aouar, le gaucher enroule son coup-franc du coté de Brice Samba, qui anticipe à tort (0-1, 45e). Aux trois coups de sifflet de Johan Hamel, les hommes de Pep Génésio rejoignent les vestiaires en étant passés tout près d’une grosse gueulante.

La revanche de Beauvue, le sauvetage de l’OL

Pas vernis en première période malgré de bonnes intentions, les hommes de Fabien Mercadal sont récompensés dès l’entame du deuxième acte : Beauvue s’échappe, efface Lopes et se fait sécher par Ferland Mendy avant de se faire justice lui-même (1-1, 53e) pour chasser ses vieux démons lyonnais. Pas le temps de se réjouir trop vite pour les Normands, qui voient Djiku quitter le terrain après un geste pas du tout maîtrisé sur le premier buteur de la rencontre (55e). Du coup, le portier du SMC se chauffe en s’interposant face aux assauts olympiens (68e, 69e). Mieux : sur un coup de pied arrêté de Fajr, captain Onaingué permet aux siens de renverser le score (2-1, 73e).

Quelques instants plus tard sur corner, les Lyonnais sont incapables d’égaliser, Denayer trouvant même le montant (75e), et Samba continue son show en écœurant Dembélé (77e). Ce n’est qu’une dizaine de minutes plus tard, et alors que l’ambiance est en train de devenir irrespirable pour les visiteurs, que Ferland Mendy trouve le petit filet du droit (2-2, 88e). Pour le fun, Sankoh tombe dans le piège de Rafael (90+4e), histoire de finir à neuf et d’électriser la fin de match. Finalement, les points sont partagés. Et pas sûr que les doutes se soient dissipés avant le City-OL de la semaine prochaine.

Caen (4-3-3) : Samba – Guilbert, Djiku, Baysse, Mbengue – Fajr, Oniangue, Khaoui (Genevois, 58e) – Beauvue (Sankoh, 79e), Crivelli (Bammou, 65e), Ninga. Entraîneur : Fabien Mercadal.

Lyon (4-2-3-1) : Lopes – Rafael, Denayer, Marcelo, Mendy – Tousart (Depay, 71e), Ndombele – Traoré, Fekir (Terrier, 65e), Aouar – Dembélé. Entraîneur : Bruno Génésio.

Les commentaires sont fermés.