Modern technology gives us many things.

L’histoire belge continue

0

Les diables rouges ont éliminé le Brésil !!!!!!  Qui l’eut cru, les hommes de Roberto Martinez se sont qualifié en battant les partenaires de Neymar 2 – 1, avec cette victoire précieuse, les belges rejoignent les bleus en demi finale mardi prochain. Sauvés à d’innombrables reprises par leur ange-gardien Thibaut Courtois, les ouailles de Roberto Martinez s’imposent grâce à la réussite, sur un corner dévié dans ses propres filets par Fernandindho, mais aussi leur talent et leur intelligence de jeu, si évidents lors d’un contre mené par Lukaku et conclu par De Bruyne.

Cette affiche des quarts de finale permettait de déterminer qui affronterait les Bleus en demi-finale. Pour chaque équipe, deux changements ont été opérés dans les XI de départ. Côté brésilien, Marcelo reprenait sa place dans le couloir gauche alors que Casemiro, suspendu, cédait la sienne à Fernandinho. Pour les Belges, les deux héros du huitième de finale face au Japon, à savoir Nacer Chadli et Marouane Fellaini, intégraient le XI de départ.

Une première période remarquable de la part des hommes de Martinez

Dès l’entame du match, un coup du sort va intervenir en faveur de la formation de Roberto Martinez. Sur un corner tiré de la droite, Fernandinho marque involontairement dans ses filets  avant même le quart d’heure. Ce but chanceux n’enlève en rien le mérite des Diables Rouges qui réalisent une grande première période. Le plan de jeu est fluide et les contre-attaques sont redoutables, notamment pour des latéraux brésiliens qui laissent de grands espaces derrière.

Cela va se vérifier à la demi-heure de jeu avec le  but du break de Kevin De Bruyne suite à un immense travail de Romelu Lukaku, qui a remonté le ballon sur plusieurs mètres avant de délivrer un caviar au milieu offensif de Manchester City. À la pause, la Belgique a fait le plus dur avec deux buts d’avance et surtout une certaine maîtrise des débats, face à un Brésil peu créatif.

Douglas Costa et Renato Augusto sonnent une révolte insuffisante

Dos au mur, la ‘Seleção’ va tenter le tout pour le tout avec l’entrée en jeu de Roberto Firmino dès le retour des vestiaires. Cependant ce sont deux autres remplaçants, à savoir Douglas Costa et Renato Augusto qui vont apporter le sang neuf nécessaire à cette équipe. C’est d’ailleurs le milieu de terrain qui réduit l’écart sur une offrande de Coutinho,

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.