Modern technology gives us many things.

Les Bleus à leur hôtel de Saint-Pétersbourg, sous haute protection

0

Les Bleus ont rejoint lundi vers 12h50 (11h50 françaises) leur luxueux hôtel de Saint-Pétersbourg, placé sous haute surveillance, à la veille de la demi-finale du Mondial 2018 contre la Belgique.

Les Français ne sont pas arrivés par la porte centrale, mais par une petite rue à l’arrière de l’hôtel, sous l’oeil de quelques rares supporters, dont l’éternel Clément d’Antibes,70 ans et plus de 250 matchs au compteur. Les lieux étaient lourdement gardés par les forces d’intervention russes (les OMON, l’équivalent des CRS français) et quelques militaires en armes. Le jeune latéral droit Benjamin Pavard, 22 ans, a juste eu le temps d’adresser un petit signe de la main aux quelques fans français qui chantaient la chanson en son honneur: “Benjamin Pavard /Je n’crois pas qu’vous connaissez / Il sort de nulle part / Une frappe de bâtard / On a Benjamin Pavard !”. Pavard avait marqué d’un boulet de canon contre l’Argentine (4-3) en 8es de finale, une rareté pour un défenseur… Le sélectionneur Didier Deschamps et un joueur français donneront une conférence de presse au stade de Saint-Pétersbourg à 16h45 locales (15h45 françaises), puis les Bleus auront droit à un dernier entraînement (17h30 locales, 16h30 françaises), à la veille du choc contre la Belgique mardi à 21h00 (20h00 françaises) en demi-finales de la Coupe du monde en Russie.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.