Modern technology gives us many things.

Le coup de gueule de Piqué après le match à Valladolid

Pour son deuxième match de Liga, le FC Barcelone a eu toute les peines du monde à se défaire de Valladolid. Sur une pelouse déplorable ​le Barça est finalement parvenu à s’imposer 1-0.  Après la rencontre le défenseur Gerard Piqué a vivement critiqué le terrain.

Hier soir, le FC Barcelone se déplaçait sur la pelouse de Valladolid pour son deuxième match de championnat. Les Barcelonais n’ont pas réalisé un grand match et se sont finalement imposé 1-0 grâce à un but d’Ousmane Dembélé. Mais au delà du score c’est surtout l’état de la pelouse qui a beaucoup fait parler.

En effet, le terrain était dans un très mauvais état rendant l’évolution du match compliqué. Alors que la situation est tendue en Liga, les instances voulant exporter des matchs aux Etats-Unis et les joueurs refusant, Piqué n’a pas hésité à relancer la polémique après la rencontre.

En effet, en interview d’après-match, le défenseur espagnol est revenu sur l’état de la pelouse en envoyant des piques aux instances dirigeantes du football espagnol.


Si nous voulons vendre le produit (la Liga ndlr) à l’étranger, nous devons déjà regarder ce qui se passe en Espagne (…) L’état de la pelouse était déplorable. Il n’y a pas que des risques pour le jeu mais surtout pour les blessures, c’est dangereux. J’espère que les instances vont se pencher sur le sujet car c’est lamentable“.


Comme les 20 capitaines des équipes de Liga, Gerard Piqué ne semble pas favorable à l’exportation de match du championnat aux Etats-Unis.

 

Ces déclarations,caractérisées par de graves erreurs d’appréciations, appellent un certain nombre de précisions.

 

Afin de mettre un terme à la longue série de disparitions des compagnies aériennes au Sénégal, il a été décidé de confier à un Cabinet de renommée internationale, Seabury, la mission de mener une étude complète sur les options stratégiques pour la mise en place d’une compagnie aérienne forte et pérenne.

 

Cette étude conduite sur une année,sous la supervisiond’un Comité de pilotage composé d’experts sénégalais de haut niveau, a débouché sur plusieurs recommandations portant sur la flotte, le financement et les partenariats potentiels.

 

En effet, le rapport final de l’étude fait ressortir les options fortes suivantes :

 

  • sur la flotte, l’utilisation de l’ATR 72-600 pour le domestique et le voisinage, de l’A319 ou du B737-700 pour les moyens courriers et de l’A330 ou du B787 pour le long courrier ;
  • sur le financement, l’option d’achat est clairementplus fiable à long terme et plus rentable économiquement, mais nécessite de lever plus de fonds à court terme;
  • sur le partenariat, la nécessité de nouer des alliances avec une compagnie de dimension mondiale.

 

C’est dire que le Plan d’actions, en cours de mise en œuvre par la compagnie Air Sénégal S.A., respecte scrupuleusement les recommandations et orientations issues de l’étude du Cabinet Seabury,telles que validées par le Gouvernement.

 

Ces différents choix traduisent une démarche rigoureuse et cohérente reposant sur une planification stratégique rationnelle de l’Etat pour éviter les erreurs du passé. Ce qui permettra, avec la mise en exploitation de l’AIBD, de matérialiser le Projet Hub aérien du Sénégal tel que défini dans le Plan Sénégal Emergent (PSE).

 

Les bonnes informations relatives à la mise en place de notre compagnie nationale restent disponibles au niveau du Ministère pour tout acteur intéressé.

 

90min

 

Les commentaires sont fermés.