Modern technology gives us many things.

Un kayakiste japonais dope un rival, 8 ans de suspension

Prêt à tout pour participer aux Jeux Olympiques de Tokyo en 2020, le kayakiste japonais Yasuhiro Suzuki a versé une substance dopante dans la boisson d’un de ses rivaux. Il a fini par avouer son geste et se retrouve suspendu 8 ans. Il manquera les JO mais pourrait être suspendu à vie par sa fédération.

Yasuhiro Suzuki, 32 ans, a été suspendu 8 ans par l’agence antidopage japonaise (JADA), a annoncé mardi la Fédération japonaise de canoë-kayak.

L’athlète a admis avoir introduit un produit dopant (stéroïde anabolisant) dans la bouteille de Seiji Komatsu, 25 ans, lors des championnats nationaux en septembre.

Banni à vie?
« La conduite de Suzuki est totalement contraire à l’esprit de fair-play qui doit prévaloir dans le sport », a estimé la Fédération de canoë-kayak dans un communiqué. Elle envisage de bannir le coupable à vie, rappelant qu’il s’en était déjà pris par le passé à des rivaux, notamment en volant leur matériel.

Yasuhiro Suzuki a admis son méfait après avoir assisté à une conférence antidopage lors d’un stage d’entraînement, selon la même source.

« Je voulais figurer dans le K4 (500 m) aux Jeux Olympiques de Tokyo, mais j’étais classé 5e avec un jeune kayakiste devant. Si cela continuait, je savais que j’échouerais dans la qualification pour les JO. C’est pourquoi je l’ai mis (le produit défendu qu’il avait acheté sur internet) », a-t-il expliqué.

Seiji Komatsu, 25 ans, avait remporté le K1 sur 200 m, mais il avait ensuite été contrôlé positif et avait été suspendu malgré ses vigoureux démentis. Sa suspension a été levée mardi.

Suzuki avait pris sa retraite après avoir manqué sa qualification aux JO de Rio en 2016. Il était ensuite revenu à la compétition sur els conseils de sa famille et de ses amis.

Suzuki et Komatsuy avaient représenté le Japon aux Mondiaux 2017 de canoë-kayak en Tchéquie.

7sur7.be

Les commentaires sont fermés.