Modern technology gives us many things.

Le Japon a créé une petite surprise en battant la Colombie

Le Japon a crée la surprise face à la Colombie, pour son entrée en Coupe du monde (2-1). Les Cafeteros, plombés d’entrée de match par l’exclusion de Carlos Sanchez (3′), s’inclinent logiquement. L’ancien joueur de Valenciennes, coupable d’une main dans la surface sur une frappe japonaise qui filait dans le but, a, en plus, offert un penalty aux Nippons, qui ont ouvert le score par Shinji Kagawa (6′). Mais, alors qu’ils n’étaient pas réellement inquiétés et auraient pu faire le break par Inui puis Osako, les hommes d’Akira Nishino ont été rejoints au score. Falcao, au duel avec un défenseur japonais, bénéficiait d’un coup-franc peu évident, que Juan Quintero se chargeait de convertir, en plaçant une frappe sous le mur d’un Kawashima pas exempt de tout reproche sur le coup.

Le Japon a su trouver la faille

David Ospina, le gardien colombien, a ensuite permis aux siens de conserver le point du nul, en repoussant les frappes d’Osako puis d’Inui. Hiroki Sakai, le latéral droit marseillais, échouait lui, à son tour, de peu. Sa frappe, déviée au dernier moment par un pied colombien, échouait au ras du poteau et filait un corner. Un coup de pied arrêté qui allait enfin récompenser le Japon. Keisuke Honda, entré en jeu trois minutes plus tôt à la place du buteur, Kagawa, bottait le corner. Osako, esseulé dans la surface et oublié par Arias, décroisait sa tête qui trompait Ospina avec l’aide du montant. En fin de rencontre, le Japon s’est contenté de gérer. Mais s’est fait une ultime frayeur, quand James Rodriguez, remplaçant au coup d’envoi car blessé (entré en jeu à la place de Quintero, 59′), a été trouvé par Lerma et s’est retrouvé seul devant Kawashima. Heureusement pour les Blue Samurais, un tacle salvateur d’un de ses défenseurs a empêché le milieu du Bayern Munich d’égaliser.

La Colombie déjà dos au mur

Avec ce succès, le Japon va pouvoir sereinement préparer sa deuxième rencontre face au Sénégal. Réputés les plus faibles du groupe, les Nippons vont pouvoir observer l’esprit tranquille le deuxième match de ce groupe H, entre les Lions de la Terranga et la Pologne, futur adversaire d’une Colombie déjà dos au mur.

Abdou Dia pour xibaaru

Les commentaires sont fermés.