Modern technology gives us many things.

Hugo Lloris a la poisse…Il est blessé

Hugo Lloris les collectionne : une semaine après son contrôle en état d’ivresse, le champion du monde déplore une blessure de la cuisse, qui le contraint au forfait ce week-end, en Premier League. Et rend incertaine sa participation aux prochaines échéances des Bleus.

Les mauvaises langues pourraient déjà évoquer les conséquences d’une mauvaise hygiène de vie. Et pourquoi pas une blessure à caractère diplomatique… Après tout, les deux prochains rendez-vous de l’équipe de France, s’ils entrent dans le cadre de la Ligue des nations face à l’Allemagne (le 6 septembre) et contre les Pays-Bas (le 9 sept.), ne sont pas des échéances majeures et les Bleus ont les moyens de se passer, de manière ponctuelle, de leur dernier rempart et capitaine. De là à se faire porter pâle pour éviter les questions qui fâchent…

Il n’y a, malgré le contexte troublé du moment autour d’Hugo Lloris, pas de raison de douter de la blessure à une cuisse annoncée ce vendredi par son club de Tottenham, qui entraîne d’ores et déjà le forfait pour le match de Premier League à Watford, ce dimanche (17 heures), de celui qui reste aussi le capitaine des Spurs. Malgré le dérapage pas du tout contrôlé du Champion du monde arrêté en état d’ivresse dans le centre de Londres, il y a une semaine, à l’issue d’une soirée un peu trop arrosée et qui, suite à son inculpation, lui vaudra de comparaître devant ses juges le 11 septembre prochain.

Lloris avait pourtant gardé la confiance de son coach et tenu sa place dans le but de Tottenham, quatre jours après les faits, pour assurer un clean-sheet lors de la gifle infligée à Manchester United sur sa pelouse d’Old-Trafford (0-3). Didier Deschamps n’avait donc aucune raison de ne pas faire appel à son capitaine lors de l’annonce ce jeudi de sa première liste après le sacre des Bleus en Russie. Le gardien tricolore ne ratera d’ailleurs pas le rassemblement programmé ce lundi, à Clairefontaine, où il en profitera pour consulter le staff médical de l’équipe de France.

Les commentaires sont fermés.