Real Madrid's French coach Zinedine Zidane (R) gives instructions to his players next to Atletico Madrid's French forward Antoine Griezmann during the UEFA Champions League final football match between Real Madrid and Atletico Madrid at San Siro Stadium in Milan, on May 28, 2016. / AFP / GERARD JULIEN (Photo credit should read GERARD JULIEN/AFP/Getty Images)

Si Antoine Griezmann n’est plus aujourd’hui quelqu’un tout à fait comme les autres, il a été un jeune fan de football passionné de Zidane comme beaucoup de jeunes adolescents.
​Et lorsqu’il était encore en centre de formation à la Réal Sociedad, le jeune Antoine avait eu l’occasion d’être ramasseur de balle pour un Réal Sociedad – Réal Madrid.

Il raconte l’anecdote dans son autobiographie intitulée « Derrière le Sourire », parue ce jeudi. Dans celle-ci, il explique d’ailleurs que son idole de toujours n’était pas Zinédine Zidane mais bel et bien David Beckham :

« J’ai eu l’occasion d’être ramasseur de balle pour la réception du Real Madrid. Plutôt que d’aller voir mon club s’échauffer, je n’avais d’yeux que pour le Real de mon idole Beckham. Sitôt le match fini, j’ai sauté par-dessus la barrière et je me suis précipité sur Zidane. 

Je lui ai demandé son maillot, mais je n’avais pas vu qu’il l’avait échangé avec un adversaire. Constatant ma déception, il m’a lancé : « Suis-moi ! » (…) Je l’ai accompagné jusqu’aux entrailles du stade. Je pensais qu’il allait m’offrir une photo, un autographe ou que sais-je encore. Mais non : Zidane m’a tendu le short avec lequel il venait de jouer. Je n’y croyais pas !« 

90min

PARTAGER