Modern technology gives us many things.

Fair-play financier : le PSG échappe au pire

L’Instance de contrôle financier des clubs (ICFC), réunie vendredi, a décidé de ne pas exclure le PSG de la Ligue des Champions. Mais le club pourrait être contraint à des efforts considérables.

Le PSG ne sera pas exclu de la prochaine Ligue des champions. L’Instance de contrôle financier des clubs (ICFC), réunie vendredi à Nyon pour formaliser ses décisions (elle n’a pas auditionné les dirigeants parisiens) n’a pas retenu cette issue, qui aurait été la pire. Mais l’UEFA va bien sanctionner le PSG dans le cadre du fair-play financier. Selon plusieurs sources, le club parisien devrait faire l’objet d’un encadrement très strict de ses transferts dans la mesure où il se verrait fixer des objectifs pour équilibrer dépenses et recettes.

L’ordre de grandeur de ces objectifs reste inconnu, mais il se murmure que le PSG pourrait être contraint à des efforts considérables. Ses dirigeants seront informés mardi au plus tard, date à laquelle l’UEFA devrait communiquer.

L’instance européenne avait ouvert une enquête il y a neuf mois. Ce dispositif a été mis en place au début des années 2010 pour contraindre les clubs engagés dans ses compétitions (Ligue des champions, Europa League) à ne pas dépenser plus qu’ils ne gagnent (même avec un propriétaire richissime), ni afficher un déficit supérieur à 30 millions d’euros, cumulé sur trois exercices. Or Paris a réalisé un mercato XXL l’été dernier et dépensé plus de 400 millions d’euros pour engager, notamment, le Brésilien Neymar contre 222 millions d’euros et le Français Kylian Mbappé pour 180 millions d’euros (dont 35 de bonus).

Lejdd.fr

 

Les commentaires sont fermés.