A girl with painted blue toenails balances on balls of her feet at the very edge of a well-worn spring diving board waiting to perform a dive into the vivid blue water of the pool below. There are gentle ripples in the water and the left corner shows a deeper shade of blue.

Un entraîneur national malaisien, accusé du viol d’une jeune plongeuse de 20 ans lors d’un entraînement au centre nautique national de Kuala Lumpur, sera jugé pour cette affaire, ont annoncé l’avocat de la sportive et la presse, jeudi.

Huang Qiang, convoqué devant la justice mercredi, a plaidé non coupable, a déclaré à l’AFP l’avocat de la victime présumée, une plongeuse de haut niveau qui s’entraînait en vue des jeux Olympiques de Tokyo en 2020 et dont l’identité n’a pas été révélée.

L’entraîneur, né en Chine, père de deux enfants, encourt jusqu’à vingt ans de prison s’il est reconnu coupable. Le plongeon est une discipline phare en Malaisie: aux JO 2016 à Rio, Pandelela Rinong et Cheong Jun Hoong avaient apporté au pays une médaille d’argent en plongeon synchronisé à 10 mètres.

Le juge a autorisé que le prévenu reste en liberté moyennant une caution de 50.000 ringgit (10.000 euros) et la confiscation de son passeport. Sa prochaine audition a été fixée au 6 novembre.

7sur7.be

PARTAGER