Modern technology gives us many things.

Éliminatoires Mondial 2018: Côte d’Ivoire-Maroc, le match de la dernière chance

La Côte d’Ivoire affronte le Maroc le 11 novembre prochain. Un match comptant pour les éliminatoires de la coupe du monde 2018 qui se tiendra en Russie. Cette rencontre qui se tiendra à Abidjan, marque la dernière journée des éliminatoires. Un match qui est des plus importantes pour les deux pays. Le match se prépare activement des deux côtés sur tous les aspects de jeu.

Dans une interview accordée au magazine Jeune Afrique, Khalid Boutaïb, attaquant du Maroc soutient que la Côte d’Ivoire « est très forte ! C’est vrai que depuis quelques mois, elle semble être un peu en difficulté. Mais elle a de très bons joueurs, et on sait très bien que lors d’un match de cette importance, elle peut se surpasser. En plus, elle aura l’avantage du terrain, avec ses supporters derrière. Elle aura besoin de gagner, alors qu’un nul nous suffira. Il faut s’attendre à une grosse ambiance, à un match tendu, engagé. »

Pendant ce temps, les Eléphants de Côte d’Ivoire se préparent à aller au stade Félix Houphouët Boigny d’Abidjan, sans deux pièces maîtresses dans la composition de l’équipe. Il s’agit d’Eric Bailly et Sylvain Gbohouo, suspendus pour cumul de cartons jaunes lors de la cinquième journée face aux Aigles du Mali, à Bamako.

Le défi pour le sélectionneur ivoirien Marc Wilmots, sera de reconstituer la charnière centrale. Il devra aussi faire appel à un gardien de but local pour pallier l’absence de Sylvain Gbohouo avant ce match capital contre les Lions de l’Atlas, leader de la poule C avec 9 points. Toutefois, les sondages annoncent un match très serré entre ces deux équipes.

Du point de vue organisationnel, la Fédération Ivoirienne de Football (FIF), est à pieds d’œuvre. Et tout est fait pour favoriser la réussite de cette rencontre. Elle a ouvert les demandes d’accréditation pour la presse spécialisée. Tous les organes désireux de couvrir le match disposent d’une semaine pour poser leurs candidatures.

 

Afrikmak

Les commentaires sont fermés.