Modern technology gives us many things.

La commotion cérébrale de Karius ? « Une histoire très étrange »

Thibaut Courtois a exprimé ses doutes sur la conclusion des médecins d’un hôpital de Boston, selon laquelle le gardien de Liverpool Loris Karius aurait subi une commotion cérébrale en finale de la Ligue des Champions. Karius a été le protagoniste malheureux de cette finale, avec deux grosses erreurs sur les buts de Benzema et de Bale.

« J’ai déjà eu une commotion cérébrale durant une rencontre et je ne voyais plus la balle devant mes yeux », a confié Courtois mardi à Tubize. « Karius a aussi réalisé deux beaux arrêts durant cette finale. Normalement, avec une commotion cérébrale, tu dois quitter le terrain, ou les médecins te disent de le faire. Je trouve que c’est une histoire très étrange, mais si des médecins le disent, c’est que ça doit être vrai non? », a expliqué Courtois. « En tant que gardien, je n’ai pas encore commis ce genre d’erreurs. A ce niveau, les attaquants ont un avantage: ils peuvent manquer huit occasions, mais marquer à la dernière minute et être le héros du match. »

A Liverpool, Karius a relégué Simon Mignolet sur le banc. « Bien sûr, Simon aurait aimé jouer la finale de la Ligue des Champions. Leur coach a pris une décision il y a quelque temps, qu’elle soit correcte ou non », a déclaré Courtois. « En équipe nationale, je suis heureux d’être avec Simon et maintenant Koen Casteels. C’est toujours bien d’avoir de bons gardiens dans l’équipe. Nous nous poussons les uns les autres à l’entraînement afin d’avoir un meilleur niveau. »

« Mon bras va bien »
Thibaut Courtois s’est par ailleurs montré rassurant concernant son bras, qui a été écrasé par les crampons de Ricardo Quaresma samedi contre le Portugal. « Mon bras va bien », a déclaré le gardien mardi à Tubize.

Quelques minutes après la sortie de Kompany, un contact entre Quaresma et Courtois a provoqué de nouvelles sueurs froides aux supporters et au camp belges. L’ailier portugais a écrasé involontairement le bras du gardien belge qu’il tentait de dribbler. Courtois est resté au sol quelques minutes et Koen Casteels a commencé à s’échauffer. Mais le dernier rempart a su tenir sa place. « Cela faisait mal car il m’a touché avec ses crampons, mais je me sens bien à présent », a expliqué Courtois.

Kompany, lui, est désormais incertain pour le Mondial. « Vincent est un joueur important, de grande qualité. C’est une personne unique dans sa manière de jouer et pour ses caractéristiques de leader », a commenté Courtois.

Le match contre le Portugal s’est soldé par un partage vierge. « Défensivement, on a bien joué », estime Courtois. « On voulait mettre un gros pressing. C’était difficile pour eux de sortir et s’ils sortaient, ils avaient deux lignes face à eux. Ils ont eu des occasions, c’est vrai, mais c’est une grande équipe. Ce serait bien de conserver encore le 0 au marquoir contre l’Égypte. On a analysé dimanche les erreurs que nous avons faites contre le Portugal. On va continuer le travail au niveau du pressing, de la défense, de l’attaque… On doit créer des occasions, c’est ce qu’il nous manqué contre le Portugal. »

Deux bons gardiens, « c’est bon pour tout le monde »
Depuis lundi, Courtois a retrouvé à l’entraînement sa doublure officielle, Simon Mignolet, qui avait bénéficié d’une semaine de congé suite à la finale de la Ligue des Champions perdue par Liverpool contre le Real Madrid. « C’est toujours important d’avoir deux bons gardiens. On s’entraîne bien, on progresse, on joue mieux… C’est bon pour tout le monde », a expliqué Courtois au sujet de son ‘rival’ pour la place de N.1 belge.

En parlant de gardien, celui de l’Égypte, Essam El-Hadary, est âgé de 45 ans. « C’est impressionnant! Physiquement, si tu es bien, que tu continues à faire de grands arrêts, l’âge n’est pas important. Buffon joue encore au plus haut niveau à 40 ans, c’est chouette de voir ça », a confié Courtois.

7sur7.be

Les commentaires sont fermés.