Modern technology gives us many things.

Un combattant MMA perd un combat, sa mère le gifle dans la cage

Doublement humilié, Viktor Kichigin (22 ans) a préféré quitter la cage avant l’annonce du vainqueur. Sa maman n’a visiblement pas peur des commotions cérébrales.

Dans le monde du basket, on connaissait déjà LaVar Ball et ses trois fils. Mais ce père de famille américain ne fait pas le poids avec Anna Azovskaya qui entraîne ses trois fils au MMA. Jeudi dernier, Viktor Kichigin, le benjamin de la famille, participait aux Fights Nights Global 67 MMA organisés à Iekaterinbourg (4e ville de Russie).

Alors que le jeune homme de 22 ans, le visage ensanglanté, venait de perdre son combat, sa maman est entrée dans la cage pour le gifler devant tout le monde. Elle n’a visiblement pas peur des commotions cérébrales pour ses enfants. Doublement humilié, Viktor Kichigin a préféré quitter la cage avant l’annonce du vainqueur. C’est sa maman qui l’a remplacé dans la cage.

Anna n’a pas eu une vie facile
À sa décharge (peut-être), Anna Azovskaya n’a pas eu une vie facile, indique le Washington Post. Elle a perdu son mari et ses parents il y a 20 ans. Elle a dû refaire sa vie en Ouzbékistan.

“Depuis, on a traversé la Russie plus d’une quinzaine de fois”, a-t-elle récemment confié au site russe FightNights. “Mes enfants ont grandi et se battaient souvent avec d’autres garçons. Alors, j’ai commencé à leur dire qu’il fallait apprendre à se battre. Beaucoup d’athlètes aimeraient avoir leurs proches à leurs côtés pendant les moments difficiles. Mais ce n’est pas possible pour beaucoup d’entre eux. Je pense donc que mes enfants sont chanceux parce que je suis toujours là pour les encourager et les aider.”

7sur7.be

Les commentaires sont fermés.