Lors de son départ cet été vers le Paris Saint-Germain, Neymar avait réclamé au FC Barcelone des frais de prolongation de contrat. Le verdict vient de tomber, le Brésilien n’a pas eu gain de cause.

Les histoires d’amour finissent mal en géneral. La fin de l’histoire entre Neymar et le FC Barcelone a été l’occasion de vérifier cet adage. Effectivement, la guerre a été déclarée cet été entre Neymar et le FC Barcelone à la suite de son transfert vers le Paris Saint-Germain pour un montant de 222 millions. Dès ce transfert, les deux parties ne se sont faites aucun cadeau. Pour rappel, le Brésilien avait critiqué la direction : « pour moi, ce ne sont pas des personnes qui devraient être là-bas, dans la direction du Barça ».

En réponse, ​le club catalan avait porté plainte contre son ancien attaquant pour non-respect de son contrat, réclamant plus de huit millions d’euros. Puis Neymar et sa famille ont décidé de contre-attaquer en poursuivant le FC Barcelone devant la justice. Le clan du Brésilien réclamait 40 millions d’euros. Montant qui lui était promis lorsqu’il avait prolongé son contrat en 2016. La FIFA avait été saisie de l’enquête.

Le verdict est tombé et la FIFA a rejeté la requête de Neymar, a annoncé une radio espagnole Cadena SER. L’affaire ne devrait pas s’arrêter là puisque c’est désormais le FC Barcelone qui s’apprête à demander réparation à hauteur de 75 millions d’euros, toujours selon le média. Neymar et les siens pourraient eux faire appel devant le TAS (Tribunal Arbitral du Sport) dans les prochains jours.

90min

 

PARTAGER

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here