Modern technology gives us many things.

Bakayoko a fait faux bond à la Côte d’Ivoire, et ne le regrette pas

Sacré champion de France avec l’AS Monaco la semaine dernière, Tiémoué Bakayoko a tranché pour son avenir… en sélection nationale.

S’il ne sait pas encore de quoi sera fait son avenir en club, entre un départ en Premier League, où de nombreux clubs, comme Chelsea et Manchester United, le courtisent, ou une prolongation à Monaco, Tiémoué Bakayoko a en tout cas fait un choix pour sa sélection. Un temps courtisé par la Côte d’Ivoire, le pays de ses origines, le milieu de terrain de 22 ans a été appelé pour la première fois par Didier Deschamps lors de la trêve internationale du mois de mars, au cours de laquelle il a joué un match amical contre l’Espagne (0-2). Et même s’il n’a pas été retenu chez les Bleus pour les matchs de juin, Bakayoko ne changera pas ses plans.

« Ma première sélection en équipe de France, ça a été un moment très fort. Il y a eu beaucoup de polémiques par rapport à la sélection de Côte d’Ivoire avec qui je m’étais plus ou moins entendu pour une venue. Et lorsque j’ai appris que Didier Deschamps voulait me prendre, beaucoup de choses se sont mélangées, et j’ai décidé de choir la France. Un choix arrêté ? Oui, c’est arrêté, je ne reviendrai pas en arrière », a avoué, sur le plateau du Canal Football Club, Bakayoko, qui confirme donc sa volonté de s’imposer sous le maillot tricolore à l’avenir et rejoindre ainsi les rangs d’une équipe tricolore très prometteuse.

Foot01

Les commentaires sont fermés.