Modern technology gives us many things.

Ziguinchor : ça a chauffé hier entre policiers et jakartamen

Pneus incendiés au niveau de plusieurs intersections, en particulier au beau milieu de l’ensemble des ronds-points de la commune de Ziguinchor, barricades de toutes sortes pourvu qu’elles puissent empêcher les pick-up de la police de passer, jets de pierres et autres projectiles sur, justement, les policiers et les Agents de sécurité de proximité (Asp) qui ripostent à coups de grenades lacrymogènes, ce sont les scènes auxquelles les Ziguinchorois ont assisté pendant plusieurs heures ce mercredi.

Ces scènes ont, du coup, paralysé la circulation urbaine à plusieurs endroits, contraignant les véhicules de faire des détours quelquefois compliqués.

Au même moment, des pick-up visiblement appartenant à l’administration, et dont les numéros de matricules commencent par AD …., et qui transportent des policiers, des Asp avec des agents de la voirie, appréhendent certaines mototaxis avant de les charger dans lesdits 4×4 ; direction : commissariat central de Ziguinchor.

Les conducteurs de mototaxis que nos confrères de Dakaractu ont interrogés ont dénoncé « des tracasseries de la police et de la mairie qui demandent de payer 3000 FCfa, des assurances, des casques et des permis de conduire toujours et toujours ».

La mairie de Ziguinchor, par la voix de Joseph Faure Sambou, son directeur de la communication, confirme avoir « effectivement demandé le paiement des taxes s’élevant à seulement 3000F par mois soit 100F par jour ». La municipalité dément avoir demandé le contrôle des casques, des permis de conduire, les assurances puisque « ce n’est pas du ressort de la mairie ».

Les commentaires sont fermés.