Modern technology gives us many things.

Vol à main armée à Dalifort : 10 millions emportés

Dalifort. Samedi 6 janvier, 22 heures. Deux gaillards, munis d’armes blanches, pénètrent dans une boutique de vente de cartes de crédit téléphonique. Le jeune trouvé sur place s’oppose. En vain. Les cambrioleurs le neutralisent, lui causent des blessures et emportent 10 millions de francs Cfa.

Un nommé Malick alerte un Asp (Agent de sécurité de proximité) en service à la police de Pikine. Ce dernier réunit quelques éléments de renseignements avant d’informer les policiers. Ces derniers ne mettront pas longtemps pour arrêter M. Bâ, E. O. et Malick, celui qui a alerté l’Asp.

Vox Populi, repris par Seneweb, informe que devant les enquêteurs, M. Bâ a avoué être le cerveau du cambriolage. Son mobile : victime d’un accident de la circulation, il avait besoin de 270 mille francs Cfa pour se faire opérer de la jambe. Las de solliciter ses frères sans obtenir le soutien escompté, il décide de faire cambrioler le commerce de l’un d’eux, qui serait riche comme Crésus.

C’est ainsi, selon le journal, qu’il révèle son plan à E. O. Diallo. Ce dernier le met en rapport avec Malick, qui enrôle deux délinquants, connus de la police de Pikine, pour faire le coup.

Manque de bol, le cambriolage accompli avec succès, le duo de voleurs se fond dans la nature sans avertir ses complices présumés. Croyant pouvoir s’en tirer sans dommage, Malick décide de dénoncer les cambrioleurs. Son acte se retournera contre lui.

Voxpopuli informe que Malick, E. O. Diallo et M. Bâ, ont été déférés au parquet de Pikine. Ils sont poursuivis pour association de malfaiteurs et vol en réunion commis la nuit, avec usage d’armes.

Les commentaires sont fermés.