Modern technology gives us many things.

Une coalition “Auchan dégage” manifeste à Thiaroye-gare

La coalition «Auchan dégage» proteste contre l’implantation du groupe français de grande distribution. Adhérant dans cette coalition, les commerçants du marché Thiaroye-Gare sont montés au créneau pour exiger la fermeture d’Auchan, à l’image de leurs camarades de Castors.

Après le mouvement d’humeur des commerçants du marché Castor qui ont protesté contre l’implantation d’Auchan, c’était au tour hier de leurs camarades du marché Thiaroye-Gare, regroupés au sein de la coalition «Auchan dégage», d’organiser un vaste rassemblement pour le départ de la multinationale française. Ils étaient soutenus dans leur combat par la section locale de l’Unacois Jappoo.

Pour se faire entendre, ils ont baissé rideau et arboré des TShirts rouges sur lesquels on peut lire «Auchan Dégage». Selon la commerçante Mame Diarra Mbaye, «l’heure est grave» et le mal engendré par l’installation d’Auchan est beaucoup plus douloureux qu’on peut l’imaginer. C’est pourquoi elle pense que l’expression «Auchan dégage» ne relève ni d’un alarmisme injustifié ni d’un nihilisme de mauvais aloi. «Elle reflète les grosses menaces que ce géant français fait planer sur notre économie comme une épée de Damoclès. Il n’est guère besoin d’être un expert économique pour savoir que, depuis son avènement dans le paysage économique, Auchan a causé beaucoup plus de problèmes qu’il n’en a résolu. Et si on n’y prend pas garde, le secteur informel qui joue un rôle indéniable dans le rayonnement de notre économie va en pâtir», sérine-t-elle.

La commerçante Mame Diarra en veut pour preuve les vendeuses de cacahuètes et autres acteurs du petit commerce qui seront confinés à l’oisiveté, pour la bonne et simple raison que tous ces produits se trouvent dans les rayons d’Auchan. «Une telle situation a fini de rendre exsangue l’économie sénégalaise, avec comme conséquence la réduction au chômage de plusieurs pères de famille et la baisse du produit intérieur brut. Toutes choses qui font croire que les Sénégalais sont des étrangers dans leur propre pays», fulmine Mme Mbaye.

Face à cette situation jugée «révoltante», les commerçants de Thiaroye ont décidé de poursuivre le combat à travers la sensibilisation, en plus d’un plan d’action qui n’a pas encore été divulgué.

Les commentaires sont fermés.