Modern technology gives us many things.

Tamba : des contraintes au développement de la riziculture identifiées

L’insuffisance d’aménagement, la mauvaise qualité de ces aménagements, les pannes fréquentes de pompes, les problèmes d’électricité, l’insuffisance de tracteurs et unités de transformation, celle des pistes de production ou encore la sous exploitation des aménagements et le vandalisme au niveau des stations de pompage, tels sont les milles et un problème qui plombent le développement de la riziculture à Bakel. Sur les 75 000 ha annuellement mis en valeur, seuls 3% sont exploités à Bakel, ce qui correspond à un niveau de production de riz paddy de moins de 0.3% sur près de 323 000 tonnes en 2013/2014. Pour que notre pays gagne le pari de la sécurité alimentaire à travers une politique efficace d’autosuffisance en riz, la SAED a mis en place des stratégies dévoilées lors d’un CRD délocalisé à Bakel ce mardi 14 octobre 2014. Il s’agira entre autres, de rencontres de remobilisation et de sensibilisation dans le Goye Supérieur, de la mise en valeur des terres aménagées avant le démarrage de la campagne 2015. Il s’y ajoute, toujours dans le Goye Supérieur et la Falémé, l’engagement des programmes d’aménagement sur le potentiel identifié et la réalisation de barrages de seconde génération, la réalisation des travaux d’amélioration de la qualité des aménagements dans la commune de Bakel, la recherche de financements pour la réalisation des pistes de production.
Sadio SOUMARE à Tamba pour xibaaru.com

Les commentaires sont fermés.