Le pays de la téranga n’est pas épargné par le scandale du lait contaminé à la salmonelle devenu une affaire d’État qui a valu, en France, une convocation à la direction du groupe et aux responsables de la grande distribution, jeudi, à Bercy par le ministre de l’Économie.

À Dakar, ce sont 9848 boites de lait infantile contaminé, du groupe Lactalis, qui ont été saisies et ainsi retirées de la vente par la Division de la consommation et de la sécurité des consommateurs. Les agents de cette entité du Commerce intérieur, en contact avec les autorités françaises depuis plus de deux mois, se sont rendus au niveau des grands distributeurs et importateurs présents sur le territoire sénégalais pour effectuer des contrôles. Par la suite, 4 laboratoires ont été saisis pour analyse et le résultat s’est révélé positif. Ce qui a permis de retirer du marché 9848 boites de lait, révèle à nos confrères de la Rts, Issa Wade, chef division consommation. Il précise que le produit est interdit au niveau des circuits de grande distribution et les pharmacies au Sénégal.

« Auchan n’a jamais commercialisé le lait Picot dans ses magasins »
Enseigne de la grande distribution française présente au Sénégal, le groupe Auchan s’est pour sa part défendu de commercialiser le lait incriminé, Picot, devenu « un risque pour les nourrissons ».

« Auchan n’a jamais commercialisé le lait de la marque Picot du groupe Lactalis dans ses magasins. Parce que la législation sénégalaise n’autorise pas les supermarchés à importer du lait du premier âge », a rassuré Aissatou Dramé, responsable communication Auchan Sénégal.

En France, le scandale du lait contaminé à la salmonelle a fait 37 victimes.

Senegal7

PARTAGER

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here