Modern technology gives us many things.

Séminaire de la CJRS: Les journalistes à l’école de la bonne gouvernance, de la transparence et de la redevabilité

La Convention des Jeunes Reporters du Sénégal (CJRS) a lancé son projet visant la promotion de la gouvernance participative au Sénégal. A cet effet, une formation, de trois jours a été initiée à l’endroit des professionnels des médias pour leur permettre de mieux comprendre comment faire, de façon approfondie, la collecte et le traitement médiatique des questions liées à la bonne gouvernance, à la transparence et à la redevabilité. Selon  Ibrahima Baldé, secrétaire général de la Convention des Jeunes Reporters du Sénégal , cette formation vient à son heure puisqu’une étude de base commanditée dans ce sens a permis de constater que l’information sur ces questions reste événementielle et que « les journalistes ne vont pas au fond des choses et se contentent toujours des publications des organisations de la société civile ou bien des déclarations officielles venant de nos gouvernants, ce qui  pose problème ». « Nous lançons ce projet pour aider les journalistes à mieux comprendre et à mieux cerner ces questions », a indiqué M. Baldé.

Abondant dans le même sens, le représentant du ministre de la bonne gouvernance et de la protection de l’enfance dira que « ce projet qui vient d’être lancé et qui vise à renforcer la capacité des acteurs des médias sur les questions de gouvernance, se redevabilité et de participation et des principes de bonne gouvernance en général contenus dans la stratégie nationale  de bonne gouvernance qui a été élaborée et mise en œuvre par le Sénégal”. Poursuivant, il indiquera que ” c’est une initiative extrêmement importante et va  permettre de produire de la connaissance, d’améliorer la qualité du dialogue politique à travers le renforcement des capacités des acteurs des médias ».  l’en croire,  « il faut qu’il y ait un échange beaucoup plus régulier et plus fécond entre la presse et les institutions sur les questions de gouvernance parce que ce sont des gestions extrêmement importantes ».

Les commentaires sont fermés.