Modern technology gives us many things.

Saraya: les organisations de la société civile à l’école des Droits de l’enfant

Les membres des organisations de la Société Civile de Saraya viennent de bénéficier d’une session de renforcement de capacités  sur les Principes relatifs aux droits de l’enfant régissant les entreprises (CRBP).

Cette session de formation a réuni pendant cinq jours (du 11 au 19 mars 2018)  différents acteurs de la société civile notamment des agents d’OFAD Naforé et des partenaires locaux impliqués dans la réalisation des actions de plaidoyers.

Elle se fixe comme objectif général de renforcer les capacités des participants (les OSC, les représentatives des sociétés minières, les autorités administratives déconcentrés, les services techniques spécialisées, les collectivités territoriales  et les cadres d’enfants) sur les Principes relatifs aux droits de l’enfant régissant les entreprises (CRBP).

Il faut dire que cette activité entre dans le cadre du projet : « Appui aux Organisations de la Société Civile pour une réduction de la violence, des abus et de l’exploitation des enfants vulnérables au Sénégal ». Ce projet est financé par l’Union Européenne. Save the Children intervient dans la mise en œuvre des activités de la composante CRG EuropAId.

La facilitation de cette formation tenue à Saraya a été assurée par KEOH. Elle est la une suite logique de la formation des acteurs sur la programmation basée sur les droits de l’enfant (P.D.E.).  Cette présente session  contribue à l’atteinte du résultat n° 2 dudit projet, visant à terme, un engagement accru du secteur privé, notamment les entreprises minières implantées dans le département de Saraya,  pour le respect et la promotion des droits de l’enfant.

« Cet atelier  de formation a permis de renforcer nos capacités en tant qu’ acteurs sur les Principes relatifs aux droits de l’enfant régissant les entreprises (CRBP) et développer  notre capacité d’argumentation  sur le plaidoyer  que nous devons porter à l’endroit des entreprises pour leur plus grande implication dans la protection et promotion des droits de l’enfant » ont témoigné les participants.

Un plan de suivi  a été élaboré et validé avec les acteurs. Ce qui permettra  dans un futur proche, la réalisation réussie des partenariats stratégiques avec les entreprises du secteur privé.

Adama  Diaby à Kédougou pour xibaaru.com

 

 

Les commentaires sont fermés.