Le dialogue politique
Vente de journaux dans les rues de Dakar

Le drame survenu, samedi au stade Demba Diop de Dakar, ayant fait huit morts et une centaine de blessés lors de la finale de la coupe de la Ligue qui opposait le Stade de Mbour à l’Union sportive de Ouakam (USO), fait les choux gras des quotidiens parus lundi.

«8 morts et 94 blessés à la finale de la Ligue de football : Le Chef de l’Etat ordonne une enquête rigoureuse», titre Le Soleil, renseignant également de la suspension de toutes les activités sportives et culturelles jusqu’à la fin de la campagne électorale qui s’achève ce 28 juillet.

«Horreur à Demba Diop», note Sud Quotidien qui fait état de huit morts et de 100 blessés.

Nos confrères rappellent que Macky Sall annonce l’ouverture sans délai d’une enquête, et que le Procureur tient un point de presse ce lundi à 16h.

«Les responsables seront sévèrement punis», promet Matar Bâ, ministre des Sports.

«Drame de Demba Diop-Le film de l’horreur !», s’exclame Walfadjri, informant que le Parquet s’autosaisit.

Traitant de cette tragédie au stade Demba Diop, Libération donne «la face cachée de l’horreur» et explique comment le victimes ont tenté de se sauver en escaladant un grillage.

Le journal constate deux blessés dans un état critique et indique que les premiers éléments de l’enquête accablent les supporters d’Ouakam.

Pour Le Quotidien, «la coupe est pleine !» «Indexée, la police se décharge sur l’USO. En 2014, la protection civile avait alerté sur la vétusté du stade», ajoute Le Quotidien.

«La bêtise fait huit morts», écrit L’As, alors que L’Observateur parle de «je m’en footisme».

«8 morts et 102 blessés au stade Demba Diop-Négligence mortelle !», titre 24 Heures. Une idée que semble partager EnQuête qui parle de «laxisme».

 

PARTAGER