Modern technology gives us many things.

Revue de presse…Les immolations à la Une des quotidiens

0

L’annonce de la mort d’un individu immolé par sa femme est l’un des sujets en exergue dans la livraison de jeudi de la presse quotidienne également alimentée par la politique avec la perspective de la prochaine présidentielle de février 2019.

’’Colère et rancœur’’, affiche par exemple Enquête au sujet de la mort de Khadim Ndiaye qui n’a pas survécu à ses blessures après avoir été immolé par son épouse, un drame conjugal qui a ému plus d’un.

Le défunt, ’’inhumé hier à Yoff, laisse derrière lui une famille meurtrie et incrédule qui se pose de nombreuses questions’’, souligne le quotidien Enquête. Il ajoute : ’’Sa femme Aïda Mbacké est la fille de Serigne Babacar Mbacké Moukabaro ; elle a donné naissance à un garçon, mardi’’.

’’L’arrestation de la meurtrière (…) différée suite à con accouchement par césarienne’’, souligne également Vox Populi, selon lequel les gendarmes continuent de faire ’’le pied de grue à la clinique’’ où elle a été internée.

L’enquête ouverte dans cette affaire ’’vise désormais l’assassinat’’, annonce LIbération, L’Observateur rapportant que la mise en cause, décrite comme ’’très affectée’’ par les évènements, bénéficie du soutien d’un psychologue.

Selon L’Observateur, tout est parti d’une plaisanterie de l’époux qui avait annoncé à sa femme qu’il comptait convoler en secondes noces. Il s’en est suivi de sa part des menaces d’attentat à la vie de son mari.

Une dispute plus tard, elle aspergé la maison d’un liquide inflammable différents endroits de la maison, à l’insu de son époux, resté dans la chambre, avant de mettre le feu à l’appartement, rapporte le même journal.

Un drame qui a amené Sud Quotidien à recourir au sociologue Djiby Diakhaté pour un éclairage sur la recrudescence ’’des violences liées à la polygamie’’. L’avis du spécialiste est que les règles de la polygamie, ’’surtout en milieu urbain’’, ne sont plus respectées par les époux, d’où les rivalités entre femmes d’un même ménage.

Certains quotidiens, reléguant ce sujet au second plan, s’intéressent plutôt à la politique et à la prochaine présidentielle, à l’image de L’As, selon lequel l’ancien président Abdoulaye Wade ’’bénit’’ la candidature de l’architecte Pierre Goudiany Atépa à cette compétition électorale.

’’Si vous êtes élu président, ce sera aussi mon fils qui aura été élu. Je ne peux donc que vous souhaiter succès dans cette bataille’’, lui a-t-il dit dans des déclarations rapportés par le journal à sa Une.

“Wade souhaite bon vent à Atépa’’, signale de son côté Walfquotidien, ajoutant que l’ancien président, ’’dans une réponse très diplomatique’’, fait savoir à Atépa qu’il n’est pas prêt à soutenir sa candidature au détriment de celle de son fils ; Karim Wade.

La question de l’indépendance de la justice occupe d’autres journaux dont Le Témoin quotidien, qui rapporte que l’Union des magistrats du Sénégal (UMS) ’’exige la réduction des pouvoirs du parquet’’.

’’L’âge de la polémique’’, affiche à propos le journal Le Quotidien. ’’La sempiternelle question de l’indépendance de l’indépendance de la justice était au cœur’’ d’une rencontre de la Ligue sénégalaises des droits de l’homme (LSDH), avance ce quotidien.

’’Société civile, magistrats et avocats, tous à travers leurs organisations, ont exprimé la nécessité d’aller vers des réformes profondes dans ce secteur’’, relève le journal Le Quotidien.

Tribune ouvre sur la question de la dette au Sénégal, en interrogeant l’économiste Thierno Diop, enseignant à l’Université Cheikh Anta Diop (UCAD) de Dakar, qui juge ’’injustifiée’’ l’explosion de la dette du Sénégal.

Le Soleil, comme une réponse, annonce un nouveau compact de 314 milliards du Millénium Challenge Corporation (MCC) pour le Sénégal, une information rendue publique par l’ambassade des Etats-Unis.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.