Modern technology gives us many things.

Pourquoi le meurtrier de l’Imam égorgé n’est toujours pas arrêté? La réponse d’Ansoumana DIONE

Le meurtrier de l’Imam égorgé à Sicap M’bao est toujours en liberté. Mais, en fait, pourquoi Mansour DIOP, ce malade mental qui a tué son propre père et qui constitue dès lors un réel danger pour la sécurité publique, n’est pas encore arrêté? Pour répondre à cette importante question, Ansoumana DIONE, Président de l’Association Sénégalaise pour le Suivi et l’Assistance aux Malades Mentaux (ASSAMM), se veut on ne peut plus clair. Pour lui, la gendarmerie de Sicap M’bao n’est pas allée à sa recherche car cela va bientôt faire une semainne que cet assassinat s’est produit sans que l’auteur ne soit arrêté, non pas pour être jeté en prison mais pour qu’il soit traité à l’Hôpital psychiatrique de Thiaroye. Et, d’après ses parents avec qui Ansoumana DIONE s’est longuement entretenu au téléphone ce lundi, certains l’avaient même aperçu à deux reprises aux environs de la maison familiale. C’est pourquoi, nous interpellons le Ministre de l’Intérieur, Monsieur Aly N’gouille N’DIAYE pour qu’il prenne toutes ses responsabilités afin que ses hommes puissent arrêter au plus vite ce malade mental qui devra être acheminé directement à l’Hôpital psychiatrique de Thiaroye, pour des soins médicaux. En vérité, l’Etat du Sénégal veut tout simplement étouffer cette affaire pour mieux fuir le débat sur la prise en charge médicale gratuite et la réinsertion sociale des malades mentaux errant à travers les rues et ceux vivant dans dans les familles, au nombre de près de trois mille au total. Aujourd’hui, tout le monde sait qu’il n’y a que l’ASSAMM pour remplir cette noble tâche mais il se trouve que son Siège de Kaolack est transformé en un poulailler.

Rufisque, le 28 novembre 2017,
Ansoumana DIONE, Président de l’Association Sénégalaise pour le Suivi et l’Assistance aux Malades Mentaux (ASSAMM)

Les commentaires sont fermés.