Modern technology gives us many things.

Mort de 10 sénégalalais en mer: l’AJM plaide pour une politique de jeunesse alternative

L’Association des journalistes en migration et sécurité a appris avec désolation la disparition en mer de 21 personnes dont 10 jeunes sénégalais suite au chavirement de leur embarcation dans la nuit du 27 avril dernier.

 

Au nombre de 38 au total, ces jeunes candidats à l’émigration, ont voulu rejoindre l’Espagne par la mer. Malheureusement, l’aventure a viré au cauchemar puisque leur pirogue a chaviré en méditerranée. Seules 16 personnes seront sauvées par les gardes côtes algériens.

Cet énième drame en mer pose, encore une fois, la lancinante question de l’emploi des jeunes au Sénégal. Il est temps que les autorités prennent leurs responsabilités  et fassent du chômage des jeunes une sur-priorité. Voilà dix jeunes qui ont encore été englouti par la grande bleue à la recherche d’un « El dorado » mirifique. Le comble est que ces drames ne suscitent plus l’indignation chez les politiques. Et pourtant, ces sont des jeunes qui auraient pu servir leur pays. Mais qui, hélas, meurent dans un anonymat total.

 

L’AJMS rappelle, si besoin en était, que le phénomène de l’émigration irrégulière ne sera jamais résolu sans une politique de jeunesse alternative qui prendra en compte les véritables préoccupations de ces milliers de jeunes désœuvrés. Ces derniers en ont assez des effets d’annonce et des belles promesses sans lendemain. Ils veulent du travail, rien que du travail.

 

 

Le Président

  Daouda Gbaya

 

 

Les commentaires sont fermés.