Modern technology gives us many things.

Plus de 100 cadavres de tortues marines trouvés sur des plages du sud du Mexique

Cent vingt-deux tortues marines ont été trouvées mortes sur des plages de Puerto Arista, dans le sud de l’Etat mexicain du Chiapas. La majorité appartient à l’espèce Golfina, menacée d’extinction. Les causes de leur mort restent indéterminées.

« Les causes de la mort n’ont pas été déterminées en raison de l’état de décomposition des cadavres qui a empêché les autopsies », a précisé un communiqué de différentes autorités gouvernementales dirigées par le ministère de l’environnement.

Des traces de coups, sur la tête et la carapace, et des marques laissées par des crochets ont toutefois été relevées sur 10 % des cadavres.

Commerce illégal des œufs

Des 122 tortues retrouvées sur les plages, 111 appartiennent à l’espèce golfina (ou tortue olivâtre), menacée d’extinction. Les autorités ont affirmé qu’elles intensifiaient leurs efforts pour combattre la capture des tortues qui peuplent les plages du Chiapas.

Le Mexique interdit depuis 1990 cette pratiques, mais un commerce illégal des œufs de ces reptiles perdure. Ils sont utilisés dans la cuisine traditionnelle des peuples indigènes du sud du pays et on leur prête en outre des propriétés aphrodisiaques. Le trafic des tortues marines est puni de neuf années de prison au Mexique.

Les commentaires sont fermés.