Modern technology gives us many things.

Plaidoyer pour le service militaire obligatoire

Monsieur le président de la République, en ce mois béni de Ramadan, je profite de cette tribune pour vous faire part de mes vœux de réussite dans votre mission de gestion des affaires de notre République, ce Sénégal qui nous est si cher et que nous chérissons tant au point de prendre notre modeste plume pour vous faire part d’une situation que je trouve personnellement alarmant.

En effet, en tant qu’éducateur ayant servi dans tous les niveaux du système éducatif, du primaire au secondaire en passant par le moyen, il m’est permis de faire un constat sur le comportement de notre jeunesse que je trouve presque laissée à la merci des nouveaux moyens de communication tels que la télévision, l’internet et ses dérivés comme whatsapp, facebook entre autres, sans oublier les jeux vidéo qui peuvent clouer un enfant seul dans un coin de la maison la journée entière sans aucun contrôle parental.

Cela fait que nous héritons d’une jeunesse qui me semble nonchalante, trop repliée sur elle-même avec un monde, un comportement, un langage entièrement spécifique que beaucoup des adultes d’aujourd’hui ne parviennent pas à cerner.

Ce qui fait ce grand fossé entre les institutions de l’Etat et cette jeunesse dont les manifestations versent aisément dans la violence, alors qu’en termes de manifestation, la tendance devrait être l’expression du suffrage universel. Sur ce registre, le Sénégal n’a rien à envier aux vieilles démocraties de l’Europe pour avoir défait, sans aucune forme de violence, des présidents aussi puissants que Diouf et Wade.

Ainsi, pour la récupération de cette jeunesse, les grenades lacrymogènes, les courses poursuites dans les rues, les arrestations-libérations, encore que ça dégénère souvent – accidentellement – en mort d’homme ne sont pas la solution et, plus grave, les manifestations sont de plus en plus banalisées.

Je proposerais la généralisation du service militaire pour toute la jeunesse. A 18 ans, tout jeune devrait tout arrêter pour sacrifier à ce service qui serait l’occasion d’inculquer le sens de la responsabilité, le respect des institutions de la République à cette jeunesse qui est la rampe de notre République, son avenir. «Dis-moi quelle jeunesse tu as, je te dirais quel peuple tu auras», disait le président Wade.

Pour conclure, je prie pour votre réussite et j’y œuvre jour et nuit. L’espoir est permis car malgré la prophétie de votre prédécesseur qui faisait état d’une incapacité de l’Etat à payer les salaires, vous avez mis en place une République forte et respectée avec le taux de croissance le plus élevé de son histoire, avec des projets aussi  modernes que l’Aibd, le prolongement de l’autoroute à péage, Ila Touba, le Ter, sans oublier l’arène nationale, l’aréna stadium pour la jeunesse.

Ibra FALL « Allemand »

Conseiller municipal

Les commentaires sont fermés.