Modern technology gives us many things.

Pèlerinage 2017 : les voyagistes privés posent leurs doléances

Les 286 organisations privées retenues pour convoyer 9500 des 10 500 pèlerins sénégalais attendus à La Mecque cette année, interpellent la Délégation générale au pèlerinage. Premier souci : le site choisi pour abriter les inscriptions et les visites médicales. Du Cices, l’on est passé au Centre d’étude de recherche et de formation sur l’islam, sis à Liberté 6.

«On a informé le délégué qu’il n’y a que 8 box, donc 8 médecins pour 10 500 pèlerins», révèle Palla Mbengue, Pdg de Lébougui Voyages et membre de la Coordination des leaders des groupes de voyagistes privés. Qui souhaite que l’État autorise ses collègues à recourir aux centres avec lesquels ils avaient l’habitude de travailler pour les inscriptions et les visites médicales.

Mbengue assure que le délégué général au pèlerinage leur a promis de se concerter avec le ministère de la Santé.

Réunie hier, dimanche 28 mai, la Coordination des leaders des groupes de voyagistes privés a posé une deuxième doléance : ses relations avec la banque retenue pour le pèlerinage.

Palla Mbengue détaille : «Nous avons vu que le riyal saoudien coûte excessivement cher. Mais le besoin n’existe plus parce qu’avant, c’était les taxes saoudiennes qu’on payait, maintenant, il existe un portail électronique où on devrait virer l’argent. Mais à chaque fois que la banque nous donne des (codes), arrivés en Arabie Saoudite, notre argent n’est pas disponible. On est donc obligés de payer pour se faire rembourser après par la banque.»

Pour arrondir les angles, s’enthousiasme Palla Mbengue, la Délégation promet de réunir les voyagistes privés et la banque en question.

Vox POPuli

Les commentaires sont fermés.