Modern technology gives us many things.

Noël 2017 : la paix, l’avortement… dans les homélies

Les Chrétiens du monde célèbrent ce 25 décembre la naissance du Christ.  Un sauveur adoré et présent au milieu des fidèles dans les différentes messes. Au Sénégal, à Tambacounda et à Ziguinchor, entre autres, on a mis l’accent respectivement et sur l’avortement et sur la paix.

A l’église Saint-Clément de Tambacounda, l’abbé Daniel Boubane, qui a dirigé la messe de minuit, a mis l’accent sur l’avortement. « Laissez les hommes naître comme voulu par Dieu »,déclare-il, sur la Rfm, aux fidèles venus nombreux.

« Si Marie avait avorté, s’interroge l’abbé, est-ce qu’on aurait un sauveur nous les chrétiens? On n’aurait pas de chrétien.Voilà pourquoi j’appelle les chrétiens à laisser les enfants naître. Tout un enfant est un don de Dieu ».

La paix  a été la dominante dans l’homélie du curé de la cathédrale Saint-Antoine de Padoue de Ziguinchor.

Abbé Damas Coly, qui a célébré la messe de minuit,  exhorte les fidèles à être plus généreux dans le partage. Ses pensées sont allées aussi aux personnes qui, « dans la période de crise économique, sont confrontées à la précarité et à la pauvreté ».

Selon l’homme religieux, il faut que nous « soyons plus généreux dans le partage, plus attentif les uns aux autres ».

« Noël est liée à l’idée de la paix. Tant de peuples sont en guerre, les gens sont confrontés à la violence, entre nous, nous sommes confrontés à la violence. Demandons au Prince de la paix de convertir nos cœurs. Jésus est Prince de la paix au sens qu’en lui le pardon est accordé », souligne Abbé Damas Coly sur Sud Fm reprise par Senego.

« Heureux les artisans de paix, ils seront appelés fils de Dieu », rappelle l’homme d’église reprenant la déclaration de Jésus, à l’occasion de son premier sermon sur la montagne avant de commencer sa mission. Donc, conclut Abbé Damas Coly, « soyons les artisans de paix ».

Les commentaires sont fermés.