Modern technology gives us many things.

Mouvement d’humeur des boulangers du Sénégal: vers un début du ramadan sans pain ?

Mody Gueye, président de la fédération des boulangers du Sénégal qui dénonce la hausse du prix du sac de farine qui est passé de 14.200 à 18.000 F CFA. Selon lui, cette augmentation est due à la TVA (taxe sur la valeur ajoutée) que l’Etat impose aux meuniers. En Assemblée générale ce mercredi, ladite partie parle «d’incapacité de travail». «Nous ne pouvons pas continuer à travailler à perte», déclinent ces boulangers.

« Vu les difficultés que nous vivons, nous ne pouvons plus nous fournir en farine parce que (l’ingrédient) coûte très cher; un coût exorbitant de la farine dû aux derniers réajustements. On est obligé d’arrêter la production du pain, le vendredi, le samedi et le dimanche. Ce n’est pas une grève mais une incapacité de continuer à travailler à perte », souligne Mody Gueye.

Ces boulangers qui attendent «une réaction le plus rapidement possible» de l’Etat, annonce que Pikine et Guédiawaye ne seront pas les seules localités concernées. «Ce sera tout le Sénégal», promettent-ils en indiquant que l’Etat est coutumier des faits.

«L’année dernière, l’Etat l’avait fait à quinze (15) jours du ramadan en augmentant le prix de la farine. Il l’a refait cette année. A chaque fois que le ramadan arrive, l’Etat hausse les prix», fulmine Mody Gueye.

La semaine dernière, nous achetions le sac à 14.200 F CFA, hier, on a acheté la même quantité à 18.000 F CFA. L’Etat a expliqué que les meuniers lui doivent la TVA».

Pressafrik

Les commentaires sont fermés.