Modern technology gives us many things.

Le MNAR demande de mettre l’imam Ndao en résidence surveillée

Le MNAR suit avec intérêt l’évolution de l’actualité nationale dominée entre autres par le cas de l’Imam NDAO, incarcéré depuis deux ans dans le cadre d’une enquête sur ses présumés liens avec le terrorisme.

Le MNAR, tout en renouvelant sa confiance à la justice sénégalaise pour un  traitement équitable de ce cas,  demande de  mettre Imam Aliou Ndaw en résidence surveillée, en attendant de boucler son dossier.

Par la même occasion, le MNAR condamne l’instrumentalisation et la récupération politique  de cette affaire par certains opposants en perte de crédibilité et de légitimité. Ces opposants comme, Mamadou Bamba NDIAYE, ancien Ministre des affaires religieuses sous WADE profitent du mouvement de soutien à l’imam Ndao pour régler des comptes politiques et s’attaquer au  Président Macky SALL et à son régime.

Le MNAR rappelle à Monsieur Bamba NDIAYE qu’il est disqualifié pour  donner de leçons à qui que ce soit, compte tenu de son passé truffé de contradictions et de bizarreries. Se réclamant de militant islamiste aguerri au début, Monsieur Bamba NDIAYE a vite changé sa veste après sa nomination au poste de ministre pour défendre l’indéfendable et  tortiller les textes sacrés de l’islam au profit de  calculs politiciens et de ses intérêts minables.

Cloué dans une situation de chômage technique marquée par la rareté des moyens et le tarissement des privilèges après la chute de son mentor Wade, Monsieur Bamaba NDIAYE a cherché en vain à bénéficier  d’un clin d’œil salvateur du Président Macky SALL. Désespéré après plusieurs tentatives, il cherche maintenant à faire  le chantage et à exercer la pression sur le Président  à travers le cas de l’imam NDAO.

Le MNAR croit en la maturité du peuple sénégalaise  pour déjouer toute tentative de manipulation de sa conscience collective en se refugiant derrière la religion.

Sur un autre registre, Le MNAR dénonce avec rigueur les querelles purement politiciennes et insensées  qui gangrènent  ces derniers jours la Convergence des Jeunes républicains (COJER).

Le MNAR rappelle  toutes les parties impliquées dans ce conflit à la raison, au dépassement et à la discipline, au service de l’intérêt suprême et de la cause unique du parti pour le moment, à savoir la réélection du Président Macky SALL en 2019.

Le MNAR entend jouer un rôle de médiation pour amener toutes les parties à se rassembler et à se concentrer sur les priorités du moment.

Pour terminer, le MNAR salue et encourage vivement les tentatives de réconciliation et de rapprochement entre l’ancien Président Abdoulaye Wade et le Président Macky SALL, car cela permettra  de satisfaire le vœux du Khalife général des mourides, Serigne Sidy Moctar et  de réaliser l’intérêt suprême de la nation sénégalaise longuement prolongée dans des querelles partisanes inutiles.

Fait à Dakar le 04/11/2017

Pour le BEN : Le Coordonnateur

 

Souleymane GADIAGA

Les commentaires sont fermés.