Modern technology gives us many things.

Meurtres de Sénégalais au Congo : Amadou Thiam porte le combat

1

Amadou Thiam, responsable politique de l’Apr à Ourossogui se dit « peiné » par la mort de Mansour Nalla Bâ et de deux autres compatriotes sénégalais « brûlés vifs » en Centrafrique. Président du mouvement « Fraternité républicaine pour la réélection de Macky Sall, M Bâ  exige qu’une enquête soit diligentée pour situer les responsabilités.  » Ces meurtres de nos compatriotes ne doivent pas passer par pertes et profits. On avance que Thierno Mansour Nalla a été battu à mort. Au moment où son frère qui est au Congo Brazzaville brandit l’argument d’un assassinat de la police congolaise », dénonce celui qui milite pour une meilleure protection de nos compatriotes vivant sous d’autres cieux.

Le responsable de l’Apr de Ourossogui compte rencontrer le ministre des Affaires étrangères et des Sénégalais de l’extérieur, Me Sidiki Kaba, et l’ambassadeur du Sénégal au Congo Brazzaville pour une meilleure prise en charge de la sécurité de nos compatriotes vivant à l’étranger.  « Deux des ressortissants sénégalais ont été brûlés vif en Centre Afrique. Nous appelons l’Etat sénégalais à jouer son rôle. Il est inadmissible que nos compatriotes soient tués comme des mouches et que cela reste sans suite. Et qu’on ne sache pas l’origine de leur mort. D’après nos informations, nos ressortissants vivant dans les autres pays sont toujours mal traités et racketté par la police malgré qu’ils soient en règle. Il faut qu’on mette fin à ces tracasseries. » , a-il martelé.

1 commentaire
  1. bidji sow dit

    Bien dit mon ami frère. il faut que l’état joue sa participation pour la sécurité de nos compatriotes .

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.