Modern technology gives us many things.

Médina Yoro Foulah : un surveillant forestier assassiné

Médina Yoro Foulah est dans l’émoi avec le meurtre d’un de ses habitants, Moustapha Guèye par des présumés coupeurs de bois. Surveillant forestier de son état, M. Guèye a été perdu par son amour pour la nature dans la nuit du jeudi au vendredi.

n effectuant une ronde près de son village de Sam Yero Guèye, Moustapha Guèye ne savait pas qu’il avait rendez-vous avec la mort. Le contrôleur forestier qui connaissait les méthodes de ces trafiquants a attendu la nuit du jeudi au vendredi pour effectuer une descente dans la forêt jouxtant son village. Et c’est cette action qui lui aura couté la vie, rapporte L’As.

En effet, M. Guèye a surpris ses présumés assassins qui s’adonnaient tranquillement à leurs actes délictuels. Et c’est alors qu’ils s’en sont pris à leur victime qui leur avait intimé l’ordre d’arrêter leur acte. Ces derniers, qui ne l’entendaient pas de cette oreille, ont alors usé de machettes pour assassiner M. Guèye.

Mais ce dernier, «blindé» par ses amulettes, n’a nullement été ébranlé. Les présumés criminels, ont alors changé de stratégie et cassé ses deux bras avant de l’achever à l’aide d’une hache qu’ils lui ont plantée  au front. Le coup de grâce était si violent, rapporte son fils qui a découvert son père baignant dans une mare de sang, qu’il a éjecté un de ses yeux hors de son orbite.

Une autopsie a été menée à l’hôpital de Kolda et le corps, qui a été finalement rendu à ses proches, a été inhumé au cimetière de Sam Yoro Guèye. La gendarmerie a ouvert une enquête pour mettre la main sur les meurtriers, d’autant plus que d’autres membres du comité de surveillance ont déjà reçu des menaces de mort.

Pressafrik

Les commentaires sont fermés.