Modern technology gives us many things.

Mamadou Lamine Kéita ouvre la foire internationale de Bignona (Photos)

(Cliquez sur les photos en haut de page et faites défiler)

Le consortium des acteurs de la foire du département de Bignona a initié une foire qui a démarré depuis ce 29 Avril et ce jusqu’au 11 Mai prochain. L’objectif visé par les organisateurs est de permettre aux producteurs  locaux d’écouler l’importante production qui se trouve entre leurs mains. C’est l’activité trouvée pour répondre à la fermeture du marché hebdomadaire de Diaobé et aux difficultés liées à la traversée ou au contournement de la Gambie. Les organisateurs veulent éviter aux producteurs de brader leurs productions notamment en période de soudure faute d’écoulement. Et c’est justement cela le handicap de l’économie de la Casamance selon le Maire de Bignona et parrain de cette édition. Pour Mamadou Lamine Keita, en bon économiste, tant que les producteurs casamançais n’arrivent pas à écouler leurs productions, ils resteront pauvres car leurs conditions de vie ne pourront pas s’améliorer. Produire c’est bien mais il faut surtout écouler la production, selon toujours Mr Keita, et pour cela, il faut imaginer des stratégies et un dispositif d’ouverture au monde extérieur. Pour lui, cela est un défi qui interpelle l’état du Sénégal qui s’est engagé à améliorer les conditions de vie en Casamance mais Mamadou Lamine Keita estime que tous les fils de la Casamance sont interpelés aussi et il les invite à mettre en synergie et en cohérence l’ensemble des intelligences et des idées pour transformer les pauvres casamançais en millionnaires. Interpelé sur la corrélation entre cette initiative et la paix en Casamance, Mr Keita estime que ceux qui se lancent dans le débat de qu’est ce qui doit venir avant entre la paix et le développement ne veulent pas que la Casamance avance. Pour lui, les deux doivent aller ensemble et la paix s’installera toute seule car l’activité économique prendra le dessus. Les exposants sont venus de toutes les localités de la Casamance, des autres régions du pays. Certains sont venus de la sous-région. Les visiteurs ne se plaignent pas car chacun y trouve son compte. Des cosmétiques aux produits halieutiques en passant par ceux de l’agriculture et de la médecine traditionnelle entre autres, rien n’a été oublié par les exposants.
Mamadou Lamine Badiane à Bignona pour xibaaru.com



Les commentaires sont fermés.